Le Pasteur d'Hermas

Le Pasteur d'Hermas

Les Pères de l'Église : APOSTOLIQUE

Auteur Inconnu

« Une révélation, frères, me fut faite quand je dormais par un jeune homme très beau qui me dit :
– La femme âgée de qui tu obtins le petit livre, qui est-elle, à ton avis ?
– Moi, je dis : La Sybille.
– Tu fais erreur, dit-il, ce n’est pas elle.
- Qui donc est-ce ? dis-je
- L’Eglise, dit-il.
- Je repartis : Et pourquoi est-elle si âgée ?
- Parce que, dit-il, elle fut créée avant tout. Voilà pourquoi elle est âgée ; c’est pour elle que le monde a été formé. »

L'un des Pères apostoliques. Hermas n'est connu que par les détails autobiographiques que contient son œuvre : Le Pasteur ; esclave de naissance, affranchi par la matrone qui l'avait acheté, il se serait adonné au commerce. Ayant perdu ses biens à la suite d'une dénonciation portée contre lui par ses propres fils, il aurait alors fait pénitence. Il se déclare contemporain de Clément de Rome (peut-être le pape Clément Ier, mort en 97 env.).

Le Pasteur d'Hermas est une œuvre chrétienne du iie siècle. Il ne fait pas partie du canon néo-testamentaire bien qu'il soit recommandé à la lecture. Pourtant le Pasteur jouit d'une certaine autorité durant les iie et iiie siècles. Tertullien et Irénée de Lyon le citent comme « Écriture » — ce qui n'implique pas forcément sa canonicité concrète —, dans le Codex Sinaiticus il est annexé au Nouveau Testament et repris dans le catalogue stichométrique du Codex Claromontanus entre les Actes des Apôtres et les Actes de Paul.

À l'origine écrit à Rome, en grec, une traduction latine fait très rapidement son apparition (peut-être réalisée par Hermas lui-même). Seule cette dernière version nous est parvenue complète.


MARTYROLOGIE

-

Le Pasteur d'Hermas
ACCÉDER À SES OEUVRES