Théophile

Théophile

Les Pères de l'Église IIe Siècle : Apologiste

Théophile

CITATION

"Commencez par soigner les yeux de votre âme en changeant de conduite, alors vous verrez plus clair dans les choses invisibles et votre stupidité, comme jadis la mienne, en diminuera d'autant."

PRÉSENTATION AUDIO-VIDEO

Théophile semble être originaire d'Assyrie, comme Tatien, mais sa langue et tout son arrière plan sont grecs.

C'était probablement un païen, moyennement cultivé, mais que la lecture ne rebutait pas.
De toutes les disciplines intellectuelles, il n'y a guère que l'Histoire pour laquelle il manifeste de l'intérêt. Il n'a que peu d'attrait (voire même du dédain) pour les sciences et la philosophie, et les mythes du paganisme ne le satisfaisaient pas.
C'est après avoir lu "les écrits sacrés des saints prophètes" qu'il a été convaincu et est devenu chrétien. Où se fit ce premier contact ? Il n'est pas exclu qu'il ait fréquenté une synagogue avant d'intégrer l'Eglise : un certain nombre de ses exégèses portent la marque des questions débattues dans le judaïsme de cette époque.

Est-ce à ce moment qu'il prit le nom de Théophile (Θεόφιλος = "aimé par Dieu") ?
A une époque où être qualifié de chrétien, c'est tout à la fois subir une injure et être accusé de crime, c'est avec fierté que Théophile revendique son appartenance.

Suite à des circonstances dont nous ignorons tout, il devient évêque de l'Eglise d'Antioche, succédant à Eros vers 169. Maximin lui aurait succédé vers 177 ou 178. Toutefois, dans le Traité à Autolycus, il mentionne la mort de Marc Aurèle, qui eut lieu en 180.

On le suppose mort en 183 ou 185.
Compté au nombre des Saints, il est fêté le 6 décembre dans l'Eglise orthodoxe, et le 13 octobre dans l'Eglise catholique.


MARTYROLOGIE

-