Méthode d'Olympe

Méthode d'Olympe

Les Pères de l'Église IIIe Siècle : Père Grec

Méthode d'Olympe

CITATION

Dieu n'a pas fait le mal, et il n'est en aucune façon l'auteur du mal ; mais tout ce qui n'a pas observé la loi qu'il a ordonnée en toute justice, après avoir été faite par lui avec la faculté du libre arbitre, dans le but de la garder et de la conserver, est appelé mal. Or, c'est la faute la plus grave que de désobéir à Dieu, en dépassant les limites de cette justice qui est conforme au libre arbitre.

PRÉSENTATION AUDIO-VIDEO

Méthode d'Olympe ou de Patare (en grec Μεθόδιος Όλύμπου) est un écrivain chrétien de langue grecque, mort sans doute en 311 ou 312, et qui aurait été évêque et martyr. L'hypothèse qu'il aurait été évêque de Patare provient du fait que son dialogue Sur la Résurrection se tient dans cette ville. Fêté le 20 juin, il est Père de l'Église.

Très peu d'informations nous sont parvenues sur sa vie. Épiphane de Salamine dit qu'il était aussi connu sous le nom d'Euboulios. Saint Jérôme parle de lui à plusieurs reprises en l'appelant « évêque et martyr », et lui consacre une notice dans son De viris illustribus : il aurait été évêque d'Olympe en Lycie, puis évêque de Tyr ; il serait mort martyr « vers la fin de la dernière persécution » (c'est-à-dire celle de Maximin Daia, en 311-312), ou, « selon d'autres » (« ut alii affirmant »), sous la persécution de Trajan Dèce et de Valérien (c'est-à-dire vers 251) « à Chalcis, en Grèce », une deuxième hypothèse qui paraît bien moins vraisemblable. Cependant, Eusèbe de Césarée, qui ne mentionne nulle part Méthode, dit que l'évêque de Tyr qui fut martyrisé sous la dernière persécution s'appelait Tyrannion ; ensuite, c'est un certain Paulin qui fut élu. Le plus probable est que Méthode a été martyrisé sous Maximin Daia, et que l'information de saint Jérôme selon laquelle il aurait été évêque de Tyr est fausse. Peut-être cette dernière ville fut-elle seulement le lieu de son martyre.

Ses œuvres montrent que c'était un homme instruit, écrivant très correctement, et lecteur d'auteurs de l'Antiquité classique comme Platon. Son parti-pris théologique est qu'il s'opposait à nombre de thèses d'Origène. Une partie de ses écrits a été conservée, soit en entier soit en fragments, et soit en version originale grecque soit en traduction.
On sait par ailleurs que Méthode était le maître de Saint Nicolas de Myre, personnage historique qui inspira le mythe du Père Noël.


MARTYROLOGIE

Lors de la persécution des chrétiens par Dioclétien, les païens se levèrent contre lui, le torturèrent et le décapitèrent.
Saint Méthode est mort en martyr à Chalcis, en Syrie, par la haine du Christ entre 310 ou 312.