HIPPOLYTE DE ROME

SUR LA FIN DU MONDE

Titre 5
Titre 5

SOMMAIRE

LIVRE AUDIO

CHAPITRE

I

Depuis lors, les prophètes bienheureux ont été nos yeux, ils ont exposé pour notre compte la déclaration claire de choses secrètes, tant par la vie que par la déclaration, et par l'inspiration de l'Esprit Saint, et ils ont aussi parlé de choses qui ne se sont pas encore produites, de cette façon, ils ont aussi présenté à toutes les générations les plus grands sujets de contemplation et d'action. Ainsi, ils ont prêché l'avènement de Dieu dans la chair dans le monde, son avènement par la Marie sans tache et porteuse de Dieu sur le chemin de la naissance et de la croissance, et la manière dont il vit et parle avec les hommes, et sa manifestation par le baptême, et la nouvelle naissance qui devait être pour tous les hommes, et la régénération par la couche ; la multitude de Ses miracles, Sa passion bénie sur la croix, les insultes qu'Il a portées aux mains des Juifs, Son enterrement, Sa descente dans le Hadès, Sa remontée, la rédemption des esprits anciens et la destruction de la mort, et son réveil d'entre les morts, et sa recréation du monde entier, et son assomption et son retour au ciel, et sa réception de l'Esprit, dont les apôtres ont été jugés dignes, et encore le second avènement, qui est destiné à déclarer toutes choses. En effet, en tant que voyants désignés, ils ont nécessairement signifié et parlé de ces choses avant le temps.



II

C'est pourquoi, eux aussi nous ont indiqué le jour de la consommation, et nous ont signifié d'avance le jour de l'apostat qui doit apparaître et séduire les hommes aux derniers temps, le commencement et la fin de son royaume, l'avènement du Juge, la vie des justes et le châtiment des pécheurs, afin que nous tous, ayant ces choses à l'esprit jour après jour et heure après heure, en tant que fils de l'Église, sachions que pas un seul iota ni un seul titre de ces choses ne manqueront, Matthieu 5 : 18, comme l'annonçait la parole du Sauveur lui-même. Que chacun d'entre vous, donc, ouvre nécessairement les yeux de son cœur et les oreilles de son âme, et reçoive la parole que nous allons prononcer. Car je vais vous livrer aujourd'hui un récit plein d'horreur et de crainte, à savoir le récit de la consommation, et en particulier de la séduction du monde entier par l'ennemi et le diable ; et après ces choses, la seconde venue de notre Seigneur Jésus-Christ.



III

Par où donc, amis du Christ, dois-je commencer ? Et par quoi commencerai-je, ou par quoi expliquerai-je ? Et quel témoignage dois-je rendre pour les choses dites ? Mais prenons ceux (les prophètes) avec qui nous avons commencé ce discours, et présentons-les comme des témoins crédibles, pour confirmer notre exposé sur les sujets abordés ; et après eux l'enseignement, ou plutôt la prophétie, des apôtres, (afin de voir) comment dans le monde entier ils annoncent le jour de la consommation. Depuis lors, ils ont aussi montré que les choses ne se sont pas passées comme prévu, et ils ont déclaré que les artifices et les tromperies des hommes méchants, qui sont destinés à être révélés, viennent et faisons d'Esaïe notre premier témoin, dans la mesure où il nous instruit aux temps de la consommation. Que dit-il alors ? Ton pays est désolé, tes villes sont brûlées par le feu ; ta terre, des étrangers la dévorent en ta présence : la fille de Sion sera laissée comme une maison de campagne dans une vigne, et comme une loge dans un jardin de concombres, comme une ville assiégée. Esaïe 1:7 Vous voyez, bien-aimés, l'illumination du prophète, par laquelle il a annoncé ce temps tant de générations auparavant. Car ce n'est pas des Juifs qu'il a prononcé cette parole de jadis, ni de la ville de Sion, mais de l'Église. Car tous les prophètes ont déclaré que Sion était l'épouse amenée des nations.



IV

C'est pourquoi nous allons orienter notre discours vers un deuxième témoin. Et de quel type est celui-ci ? Écoutez Osea, qui parle ainsi avec arrogance : En ces jours-là, l'Éternel fera venir contre eux un vent brûlant du désert, il tarira leurs veines, il dévastera leurs sources, et tous leurs beaux objets seront abîmés. Parce qu'ils se sont élevés contre Dieu, ils tomberont par l'épée, et leurs femmes enceintes seront déchirées. Osée 13:15 Et qu'est-ce que ce vent brûlant de l'est, sinon l'Antéchrist qui doit détruire et assécher les veines des eaux et les fruits des arbres en son temps, parce que les hommes ont mis leur coeur à ses oeuvres ? C'est pourquoi il les détruira et ils le serviront dans sa pollution.



V

Marquez l'accord de prophète à prophète. Faites également connaissance avec un autre prophète qui s'exprime de la même manière. Car Amos a prophétisé les mêmes choses d'une manière tout à fait conforme : Ainsi parle le Seigneur : "C'est pourquoi, puisque tu as battu du poing le pauvre, et que tu lui as pris des dons de choix, tu as bâti des maisons, mais tu n'y habiteras pas ; tu as planté des vignes agréables, mais tu n'en boiras pas le vin. Car je connais vos multiples transgressions, en piétinant la justice sous votre pied, en acceptant un pot-de-vin, et en détournant de leur droit les pauvres à la porte. C'est pourquoi les prudents se taisent en ce temps-là, car c'est un temps mauvais. Apprends, bien-aimés, la méchanceté des hommes de ce temps-là, comment ils pillent les maisons et les champs, et font justice même aux justes ; car quand ces choses arriveront, tu sauras que c'est la fin. C'est pourquoi vous êtes instruits de la sagesse du prophète et de la révélation qui doit être faite en ces jours-là. Et tous les prophètes, comme nous l'avons déjà dit, ont clairement signifié les choses qui doivent arriver dans les derniers temps, tout comme ils ont aussi déclaré des choses anciennes.



VI

Mais pour ne pas épuiser notre argumentation en passant en revue les paroles de tous les prophètes, après en avoir cité un autre, revenons à la question qui nous occupe. Que dit donc Michée dans sa prophétie ? Ainsi parle l'Éternel au sujet des prophètes qui égarent mon peuple, qui mordent de leurs dents et lui crient : Paix ! et si cela n'a pas été mis dans leur bouche, ils ont préparé la guerre contre lui. C'est pourquoi la nuit sera pour vous, afin que vous n'ayez pas de vision ; et il fera nuit, afin que vous ne deviniez pas ; et le soleil ne se couchera pas sur les prophètes, et le jour s'obscurcira sur eux. Les voyants seront confus, et les devins confondus. Michée 3:5-7 Nous avons déjà raconté ces choses, afin que vous connaissiez la douleur qui sera dans les derniers temps, les perturbations et la manière de vivre de tous les hommes les uns envers les autres, l'envie, la haine, les querelles, la négligence des bergers envers les brebis, et l'indiscipline du peuple envers les prêtres.



VII

C'est pourquoi tous marcheront selon leur propre volonté. Et les enfants imposeront les mains à leurs parents. La femme livrera son propre mari à la mort, et le mari fera juger sa propre femme comme un criminel. Les maîtres le domineront sauvagement sur leurs serviteurs, et les serviteurs adopteront un comportement indiscipliné envers leurs maîtres. Personne ne révérera les cheveux gris des personnes âgées, et personne n'aura pitié de la jeunesse. Les temples de Dieu seront comme des maisons, et les églises seront renversées partout, les Ecritures seront méprisées, et partout on chantera les chants de l'adversaire. Les fornications, les adultères et les parjures rempliront le pays ; les sorcelleries, les incantations et les divinations suivront avec force et zèle. Et, dans l'ensemble, du milieu de ceux qui se disent chrétiens, s'élèveront alors de faux prophètes, de faux apôtres, des imposteurs, des malfaiteurs, des malfaiteurs, des menteurs les uns contre les autres, des adultères, des fornicateurs, des voleurs, des saisisseurs, des parjures, des mensonges, des haines. Les bergers seront comme des loups ; les prêtres embrasseront le mensonge ; les moines se délecteront des choses du monde ; les riches auront le coeur dur ; les gouvernants n'aideront pas les pauvres ; les puissants rejetteront toute pitié ; les juges écarteront la justice des justes et, aveuglés par les pots-de-vin, ils appelleront l'iniquité.



VIII

Et que dire des hommes, quand les éléments eux-mêmes renieront leur ordre ? Il y aura des tremblements de terre dans toutes les villes, et des fléaux dans tous les pays ; et des tonnerres monstrueux et des éclairs épouvantables brûleront les maisons et les champs. Des tempêtes de vent perturberont excessivement la mer et la terre ; et il y aura des infécondations sur la terre, et un grondement dans la mer, et une agitation intolérable à cause des âmes et de la destruction des hommes. Il y aura des signes dans le soleil et des signes dans la lune, des déviations dans les étoiles, des angoisses des nations, de l'intempérance dans l'atmosphère, des grêles sur la face de la terre, des hivers d'une sévérité excessive, des gels différents, des vents brûlants inexorables, des tonnerres inattendus, des incendies inattendus ; et en général, des lamentations et des deuils sur toute la terre, sans consolation. Car, parce que l'iniquité abondera, l'amour de beaucoup sera froid. Matthieu 21:12 A cause de l'agitation et de la confusion de tous ces gens, le Seigneur de l'univers crie dans l'Evangile, en disant : Prenez garde de ne pas vous laisser tromper ; car beaucoup viendront en mon nom, en disant : Je suis le Christ, et le temps approche ; ne les suivez donc pas. Mais quand vous entendrez parler de guerres et de troubles, ne soyez pas effrayés ; car il faut que ces choses arrivent d'abord, mais la fin n'est pas encore proche. Luc 21:8-9 Observons la parole du Sauveur, comment il nous a toujours avertis en vue de notre sécurité : Prenez garde que vous ne soyez séduits ; car plusieurs viendront en mon nom, disant : Je suis le Christ.



IX

Or, après qu'il eut été ramené au Père, certains se sont levés et ont dit : "Je suis le Christ, comme Simon Mage et les autres, dont nous n'avons pas le temps de citer les noms pour l'instant. C'est pourquoi, même au dernier jour de la consommation, il faut que de faux Christs ressuscitent en disant : "Je suis le Christ", et ils tromperont beaucoup de gens. Et des multitudes d'hommes courront de l'orient à l'occident, et du nord à la mer, en disant : Où est le Christ ici ? Où est le Christ là-bas ? Mais comme ils sont vaniteux, qu'ils ne lisent pas attentivement les Ecritures, et qu'ils n'ont pas l'esprit droit, ils chercheront un nom qu'ils ne pourront pas trouver. Car il faut d'abord que ces choses soient ; et ainsi le fils de la perdition - c'est-à-dire le diable - doit être vu.



XX

Et les apôtres, qui parlent de Dieu, en établissant la vérité de l'avènement du Seigneur Jésus-Christ, ont chacun indiqué l'apparition de ces hommes abominables et ruineux, et ont annoncé ouvertement leurs actions anarchiques. Tout d'abord Pierre, le rocher de la foi, que le Christ notre Dieu a appelé bienheureux, le maître de l'Église, le premier disciple, celui qui a les clés du royaume, nous a instruits à cet effet : Sachez d'abord, mes enfants, qu'il viendra dans les derniers jours des moqueurs, marchant selon leurs propres convoitises. Et il y aura parmi vous de faux docteurs, qui amèneront en secret de maudites hérésies. Après lui, Jean le théologien, et le bien-aimé du Christ, en harmonie avec lui, crie : Les enfants du diable sont manifestes ; 1 Jean 3:10 et même maintenant il y a beaucoup d'antéchrists ; 1 Jean 2:18 mais ne les suivez pas.Luc 21:8 Ne croyez pas tous les esprits, car beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde. 1 Jean 4:1 et ensuite Jude, le frère de Jacques, parle de la même manière : Dans les derniers temps, il y aura des moqueurs, marchant selon leurs propres convoitises impies. Il y aura ceux qui, sans crainte, se nourriront eux-mêmes. Vous avez observé la concorde des théologiens et des apôtres, et l'harmonie de leur doctrine.



XI

Enfin, écoutez Paul parler avec audace, et remarquez la clarté avec laquelle il les découvre : Prenez garde aux mauvais ouvriers, prenez garde à la concision.Philippiens 3:2 Prenez garde qu'aucun homme ne vous gâte par la philosophie et par une vaine tromperie. Colossiens 2:8 Veillez à marcher avec circonspection, car les jours sont mauvais. Ephésiens 5:15-16 Très bien, quel homme aura une excuse pour entendre ces choses dans l'Eglise de la part des prophètes et des apôtres, et du Seigneur lui-même, et pour ne pas prêter attention au soin de son âme, au temps de la consommation, et à l'heure proche où nous devrons nous tenir au tribunal de Christ ?



XII

Mais maintenant que nous en avons fini avec ce compte rendu de la consommation, nous allons nous pencher sur les questions que nous allons maintenant aborder dans l'ordre. J'apporte donc un témoignage tout à fait digne de crédit, celui du prophète Daniel qui a interprété la vision de Nabuchodonosor et qui, du début à la fin des rois, a indiqué la bonne voie à ceux qui cherchent à la suivre, c'est-à-dire la manifestation de la vérité. Car que dit le prophète ? Il a clairement présignifié la question à Nebucadnetsar dans les termes suivants : O roi, tu as vu et tu as vu une grande image qui se tenait devant toi, dont la tête était d'or, les bras et les épaules d'argent, le ventre et les cuisses d'airain, les jambes de fer, les pieds en partie de fer et en partie d'argile. Vous avez vu qu'une pierre a été taillée sans main ; et elle a frappé l'image sur ses pieds, qui étaient en partie de fer et en partie d'argile, et les a brisés en morceaux. Alors l'argile, le fer, l'airain, l'argent et l'or furent brisés en morceaux et devinrent comme la balle de l'aire d'été ; et la pierre qui frappa l'image devint une grande montagne et remplit toute la terre. Daniel 2:31-35



XIII

C'est pourquoi, en mettant les visions de Daniel en relation avec celles-ci, nous allons faire un seul récit des deux, et montrer combien les choses vues en vision par le prophète étaient vraies et cohérentes avec celles que Nebucadnetsar avait vues auparavant. Car le prophète parle ainsi : Moi, Daniel, je vis, et voici, les quatre vents des cieux soufflaient sur la grande mer. Et quatre grands animaux sortirent de la mer, différents les uns des autres. Le premier était semblable à une lionne, et avait des ailes d'aigle : Je regardai, jusqu'à ce qu'on lui arrachât les ailes, et il fut élevé de terre, et mis debout sur ses pieds comme un homme, et le coeur d'un homme lui fut donné. Et voici qu'une seconde bête, semblable à un ours, se leva d'un côté, et elle avait trois côtes dans la gueule entre les dents, et on lui dit : Lève-toi, mange beaucoup de chair. Après cela, je vis un troisième animal, semblable à un léopard, qui avait sur le dos quatre ailes de poule ; la bête avait aussi quatre têtes. Après cela, je regardai, et voici un quatrième animal, terrible, épouvantable et extrêmement fort ; ses grandes dents de fer et ses griffes d'airain étaient dévorées et brisées en morceaux, et le reste était écrasé par ses pattes ; il était extrêmement différent de tous les animaux qui l'avaient précédé, et il avait dix cornes. Je considérai ses cornes, et voici qu'une petite corne s'éleva parmi elles, et devant elle trois des premières cornes arrachées par les racines ; et voici qu'il y avait dans cette corne des yeux comme des yeux d'homme, et une bouche qui disait de grandes choses. Daniel 7:2-8



XIV

Maintenant, puisque ces choses qui sont ainsi dites mystiquement par le prophète semblent à tous difficiles à comprendre, nous n'en cacherons aucune à ceux qui sont sains d'esprit. En mentionnant la première bête, à savoir la lionne qui monte de la mer, Daniel veut dire le royaume des Babyloniens qui s'est établi dans le monde ; et c'est aussi la tête d'or de cette image. Et en parlant de ses ailes comme d'un aigle, il montre que le roi Nabuchodonosor s'est élevé et s'est exalté contre Dieu. Puis il dit que ses ailes ont été arrachées, et signifie par là que sa gloire a été subvertie : car il a été chassé de son royaume. Et en disant que le cœur d'un homme lui a été donné, et qu'il a été mis debout sur ses pieds comme un homme, il veut dire qu'il s'est repenti, et qu'il a reconnu qu'il n'était lui-même qu'un homme, et qu'il a donné la gloire à Dieu. Voilà, j'ai ainsi déployé la similitude de la première bête.



XV

Puis, après la lionne, le prophète voit une deuxième bête, semblable à un ours, qui désigne les Perses ; car après les Babyloniens, les Perses avaient la souveraineté. En disant : "J'ai vu trois côtes dans sa gueule", il faisait référence à trois nations, les Perses, les Mèdes et les Babyloniens, ce qui était aussi exprimé par l'argent qui venait après l'or de l'image. Voici que nous avons aussi expliqué la seconde bête. Puis la troisième était le léopard, ce qui signifiait les Grecs. Car après les Perses, Alexandre, roi des Macédoniens, détenait la souveraineté, lorsqu'il avait détruit Darius ; et cela est exprimé par l'airain sur l'image. Et en parlant de quatre ailes d'oiseau et de quatre têtes de bête, il a montré très clairement comment le royaume d'Alexandre était divisé en quatre parties. Car il avait quatre têtes, c'est-à-dire les quatre rois qui en sortaient. En effet, sur son lit de mort, Alexandre a divisé son royaume en quatre parties. Voici que nous avons également discuté de la troisième.



XVI

Ensuite, il nous parle de la quatrième bête, terrible et épouvantable ; ses dents étaient de fer, et ses griffes d'airain. Et qu'est-ce que cela signifie, si ce n'est le royaume des Romains, qui est aussi le fer, par lequel il écrasera tous les sièges de l'empire qui l'ont précédé, et le dominera sur toute la terre ? Après cela, que nous reste-t-il donc pour interpréter tout ce que le prophète a vu, si ce n'est les orteils de l'image, dans laquelle une partie était de fer et une autre d'argile, mêlées en une seule ? Car par les dix orteils de l'image, il entendait au sens figuré les dix rois qui en sont sortis, comme Daniel l'a également interprété. Car, dit-il, j'ai considéré la bête, c'est-à-dire la quatrième ; et voici que dix cornes la suivent, parmi lesquelles une autre corne est sortie comme une branche, et elle arrachera par la racine trois de celles qui l'ont précédée. Et par cette corne, il n'y a pas d'autre signification que celle de l'Antéchrist qui doit rétablir le royaume des Juifs. Et les trois cornes qui seront arrachées par elle signifient trois rois, à savoir ceux d'Égypte, de Libye et d'Éthiopie, qu'il détruira par la guerre ; et quand il les aura tous vaincus, il suscitera, en tyran sauvage, des tribulations et des persécutions contre les saints, s'élevant contre eux.



XVII

Vous voyez comment Daniel a interprété à Nabuchodonosor la domination des royaumes ; vous voyez comment il a expliqué la forme de l'image dans toutes ses parties ; vous avez observé comment il a indiqué prophétiquement la signification de la remontée des quatre bêtes hors de la mer. Il reste que nous t'ouvrons les choses faites par l'Antéchrist en particulier ; et, dans la mesure de notre pouvoir, nous te déclarons par le moyen des Ecritures et des prophètes, son errance sur toute la terre, et son avènement sans loi.



XVIII

Comme le Seigneur Jésus-Christ a fait son séjour avec nous dans la chair (qu'il a reçu) de la Vierge sainte et immaculée, et qu'il a pris à lui la tribu de Juda et en est sorti, l'Ecriture a déclaré sa lignée royale dans la parole de Jacob, lorsque dans sa bénédiction il s'est adressé à son fils en ces termes : Juda, tu es celui que tes frères loueront ; tes mains seront sur le cou de tes ennemis ; les enfants de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un lionceau ; d'une pousse, mon fils, tu es monté ; il s'est baissé, il s'est couché comme un lion, comme un lionceau : qui le réveillera ? Un chef ne s'éloignera pas de Juda, ni un dirigeant de ses cuisses, jusqu'à ce que vienne ce qui lui est réservé, et qu'il soit l'attente des nations. Genèse 49:8-10 Notez ces paroles de Jacob qui ont été dites à Juda, et qui s'accomplissent dans le Seigneur. Au même effet, d'ailleurs, le patriarche s'exprime concernant l'Antéchrist. C'est pourquoi, comme il a prophétisé à l'égard de Juda, il a fait de même à l'égard de son fils Dan. Car Juda était son quatrième fils ; et Dan, de nouveau, était son septième fils. Et que dit-il donc de lui ? Que Dan soit un serpent assis sur le chemin, qui mord le talon du cheval ? Genèse 49:17 Et quel serpent était là, sinon le séducteur dès le commencement, celui qui est nommé dans la Genèse, celui qui séduisit Eve, et qui meurtrit Adam au talon ?



XIX

Mais comme nous devons maintenant apporter la preuve de ce qui est allégué plus longuement, nous ne nous déroberons pas à la tâche. Car il est certain qu'il est destiné à jaillir de la tribu de Dan, et à se dresser en opposition comme un tyran princier, un juge et un accusateur terrible, comme en témoigne le prophète lorsqu'il dit : Dan jugera son peuple, comme une seule tribu en Israël. Genèse 49:16 Mais certains diront que c'est ce qu'a voulu dire Samson, qui est issu de la tribu de Dan, et qui a jugé son peuple pendant vingt ans. Cela, cependant, n'a été que partiellement compensé dans le cas de Samson ; mais cela s'accomplira complètement dans le cas de l'Antéchrist. Car Jérémie, lui aussi, parle de cette manière : De Dan, nous entendrons le son de la finesse de ses chevaux ; au son du hennissement de ses chevaux, toute la terre tremble. Jérémie 8:16 Et encore, Moïse dit Dan est un lionceau, et il sautera de Basan. Deutéronome 33:22 Et afin que personne ne tombe dans l'erreur de penser que cela est dit du Sauveur, qu'il s'en occupe. Dan, dit-il, est un lionceau ; et en nommant ainsi la tribu de Dan comme celle d'où l'accusateur est destiné à jaillir, il a rendu l'affaire en main tout à fait claire. Car de même que le Christ est né de la tribu de Juda, de même l'Antéchrist naîtra de la tribu de Dan. Et comme notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, a été décrit dans la prophétie comme un lion à cause de sa royauté et de sa gloire, de la même manière l'Ecriture a décrit prophétiquement l'accusateur comme un lion, à cause de sa tyrannie et de sa violence.



XX

Car à tous égards, ce trompeur cherche à se faire passer pour le Fils de Dieu. Le Christ est un lion, et l'Antéchrist est un lion. Le Christ est le roi des choses célestes et des choses terrestres, et l'Antéchrist sera le roi sur la terre. Le Sauveur s'est manifesté sous la forme d'un agneau ; et lui aussi apparaîtra sous la forme d'un agneau, alors qu'il est un loup en son sein. Le Sauveur a été circoncis, et il apparaîtra de la même manière dans la circoncision. Le Sauveur a envoyé les apôtres à toutes les nations, et il enverra de la même manière de faux apôtres. Le Christ a rassemblé les brebis dispersées, et il rassemblera de la même manière le peuple dispersé des Hébreux. Le Christ a donné à ceux qui ont cru en lui la croix honorable et vivifiante, et il donnera son propre signe de la même manière. Le Christ est apparu sous la forme d'un homme, et de la même manière, il sortira sous la forme d'un homme. Le Christ est apparu sous la forme d'un homme, et il sortira de la même manière sous la forme d'un homme. Le Christ est sorti du milieu des Hébreux, et il sortira du milieu des Juifs. Le Christ a manifesté sa chair comme un temple, et il l'a ressuscité le troisième jour ; et lui aussi ressuscitera le temple de pierre à Jérusalem. Et ces tromperies fabriquées par lui deviendront tout à fait intelligibles à ceux qui nous écoutent attentivement, d'après ce qui sera exposé ensuite dans l'ordre.



XXI

En effet, les Écritures nous instruisent sur deux avènements du Christ et du Sauveur. Et le premier, après la chair, a été dans l'humiliation, parce qu'il s'est manifesté dans l'humilité. Le second avènement est donc déclaré dans la gloire, car il vient du ciel avec la puissance, les anges et la gloire de son Père. Son premier avènement a eu pour précurseur Jean-Baptiste ; et son second, dans lequel il doit venir dans la gloire, exposera Hénoc, et Élie, et Jean le Divin. Voyez aussi la bonté du Seigneur pour l'homme ; comment, même dans les derniers temps, Il montre Son souci des mortels, et les plaint. Car il ne nous laissera pas sans prophètes, mais il nous les enverra pour nous instruire et nous rassurer, et pour nous faire prendre garde à l'avènement de l'adversaire, comme il l'a déjà annoncé dans ce Daniel. Car il dit : Je ferai une alliance d'une semaine, et au milieu de la semaine mon sacrifice et ma libation seront supprimés. Car par une semaine, il indique le commencement des sept années qui seront dans les derniers temps. Et la moitié de la semaine, les deux prophètes, avec Jean, prendront pour but de proclamer au monde entier l'avènement de l'Antéchrist, c'est-à-dire pour mille deux cent soixante jours revêtus de sacs ; Apocalypse 11:3 et ils accompliront des signes et des prodiges dans le but de rendre les hommes honteux et repentants, même par ces moyens, à cause de leur impiété et de leur anarchie supérieures. Et si quelqu'un leur fait du mal, du feu sortira de leur bouche et dévorera leurs ennemis. Ceux-ci ont le pouvoir de fermer les cieux, afin qu'il ne pleuve pas aux jours de l'avènement de l'Antéchrist, de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toutes sortes de fléaux, aussi souvent qu'ils le voudront. Et quand ils auront proclamé toutes ces choses, ils tomberont sur l'épée, retranchés par l'accusateur . Et ils accompliront leur témoignage, comme le dit aussi Daniel, car il avait prévu que la bête qui sortait de l'abîme leur ferait la guerre, à savoir à Hénoc, à Élie et à Jean, et qu'elle les vaincrait et les tuerait, à cause de leur refus de donner gloire à l'accusateur. C'est la petite corne qui a jailli. Et lui, le coeur élevé, commence à la fin à, s'exalter et se glorifier comme Dieu, en persécutant les saints et en blasphémant le Christ.



XXII

Mais comme, conformément au train de notre discussion, nous avons été contraints d'en venir à la question de l'époque de la domination de l'adversaire, il est nécessaire d'énoncer en premier lieu ce qui concerne sa naissance et sa croissance ; et ensuite nous devons tourner notre discours, comme nous l'avons déjà dit, vers l'exposé de cette question, à savoir qu'à tous égards l'accusateur et le fils de l'anarchie doit se faire comme notre Sauveur. Ainsi, la démonstration nous permet également d'éclaircir la question. Puisque le Sauveur du monde, dans le but de sauver la race des hommes, est né de l'immaculée et vierge Marie, et que sous la forme de la chair, il a foulé le pied du commerçant ennemi, dans l'exercice de la puissance de sa propre divinité ; de la même manière aussi l'accusateur sortira d'une femme impure sur la terre, mais naîtra d'une vierge faussement. Car notre Dieu a séjourné avec nous dans la chair, selon cette même chair qu'Il a faite pour Adam et toute la postérité d'Adam, mais sans péché. Mais l'accusateur, s'il prend la chair, ne le fera qu'en apparence ; car comment devrions-nous porter cette chair qu'il n'a pas faite lui-même, mais contre laquelle il fait quotidiennement la guerre ? Et je pense, bien-aimés, qu'il assumera ce genre phénoménal de chair comme un instrument. C'est pour cette raison aussi qu'il doit naître d'une vierge, comme un esprit, et qu'il se manifestera ensuite au reste sous forme de chair. En effet, nous n'avons connu la naissance d'une vierge que dans le cas de la Vierge sacrée, qui portait le Sauveur véritablement vêtu de chair. Car Moïse dit : Tout mâle qui ouvre le ventre de sa mère sera appelé saint au Seigneur. Ce n'est nullement le cas pour lui ; mais comme l'adversaire n'ouvre pas le ventre, de même il ne prendra pas pour lui de chair véritable, et ne sera pas circoncis comme le Christ l'a été. Et de même que le Christ a choisi ses apôtres, il assumera lui aussi tout un peuple de disciples comme lui dans la méchanceté.



XXIII

De plus, il aimera par-dessus tout la nation des Juifs. Et avec tout cela, il accomplira des signes et des prodiges terribles, faux et faux, afin de tromper ses égaux impies. Car si cela était possible, il séduirait même les élus de Matthieu 24:24 de l'amour du Christ. Mais dans ses premiers pas, il sera doux, aimable, tranquille, pieux, pacifique, haïssant l'injustice, détestant les dons, ne permettant pas l'idolâtrie ; aimant, dit-il, les Ecritures, révérant les prêtres, honorant ses aînés, répudiant la fornication, détestant l'adultère, ne prêtant pas attention aux calomnies, n'admettant pas les serments, gentil avec les étrangers, gentil avec les pauvres, compatissant. Et alors il fera des merveilles, purifiant les lépreux, élevant des paralytiques, chassant les démons, proclamant les choses lointaines comme les choses présentes, ressuscitant les morts, aidant les veuves, défendant les orphelins, aimant tout le monde, réconciliant dans l'amour les hommes qui se disputent, et disant à ceux-là : Que le soleil ne se couche pas sur votre colère ; Ephésiens 4:26 et il n'acquerra pas d'or, n'aimera pas l'argent, et ne cherchera pas de richesses.



XXIV

Et tout cela, il le fera de manière corrompue et trompeuse, et dans le but de tromper tout le monde pour le faire roi. Car lorsque les peuples et les tribus verront en lui de si grandes vertus et de si grands pouvoirs, ils se réuniront tous dans un même esprit pour le faire régner. Et par-dessus tout, la nation des Hébreux sera chère au tyran lui-même, tandis qu'ils se diront les uns aux autres : "Y a-t-il vraiment dans notre génération un tel homme, si bon et si juste ? Il en sera ainsi de la race des Juifs, au premier chef, comme je l'ai dit auparavant, qui, pensant voir le roi lui-même avec une telle puissance, s'approcheront de lui pour lui dire : Nous nous confions tous à toi, et nous reconnaissons que tu es juste sur toute la terre ; nous espérons tous être sauvés par toi ; et par ta bouche nous avons reçu un jugement juste et incorruptible.



XXV

Et d'abord, en effet, cet homme trompeur et sans foi ni loi, avec une ruse trompeuse, refusera une telle gloire ; mais les hommes persistant, et tenant par lui, le déclareront roi. Et ensuite, il sera élevé dans le coeur, et celui qui était autrefois doux deviendra violent, et celui qui poursuivait l'amour deviendra impitoyable, et celui qui avait le coeur humble deviendra hautain et inhumain, et celui qui haïssait l'iniquité persécutera les justes. Puis, lorsqu'il sera élevé dans son royaume, il déclenchera la guerre et, dans sa colère, il frappera trois puissants rois - ceux d'Égypte, de Libye et d'Éthiopie. Ensuite, il construira le temple de Jérusalem, le restaurera rapidement et le remettra aux Juifs. Alors il s'élèvera le cœur contre tout homme, et même il blasphémera contre Dieu, pensant par sa tromperie qu'il sera roi sur la terre dans l'au-delà pour toujours, ne sachant pas, misérable, que son royaume sera vite réduit à néant, et qu'il devra bientôt rencontrer le feu qui lui est préparé, avec tous ceux qui lui font confiance et le servent. Car lorsque Daniel a dit : "Je ferai mon alliance pendant une semaine", il a indiqué sept ans ; et la moitié de la semaine est consacrée à la prédication des prophètes, et l'autre moitié de la semaine - c'est-à-dire pendant trois ans et demi - l'Antéchrist régnera sur la terre. Et après cela, son royaume et sa gloire lui seront enlevés. Voici, vous qui aimez Dieu, quelle tribulation s'élèvera en ces jours-là, telle qu'il n'y en a eu aucune depuis la fondation du monde, et qu'il n'y en aura jamais, si ce n'est en ces jours-là seulement. Alors l'anarchiste, élevé dans son coeur, rassemblera ses démons sous une forme humaine, et abominera ceux qui l'appellent au royaume, et souillera beaucoup d'âmes.



XXVI

Car il désignera des princes sur eux parmi les démons. Et il ne paraîtra plus pieux, mais tout entier et en toutes choses il sera dur, sévère, passionné, courroucé, terrible, inconstant, effrayant, morose, haineux, abominable, sauvage, vengeur, inique. Et, déterminé à jeter toute la race des hommes dans la fosse de la perdition, il multipliera les faux signes. Car lorsque tout le peuple le saluera par des acclamations à ses étalages, il criera d'une voix forte, de sorte que le lieu où se tiennent les foules sera ébranlé par lui : Peuples, tribus et nations, prenez connaissance de ma puissance et de ma force, et de la puissance de mon royaume. Quel est le prince aussi grand que moi ? Quel autre Dieu que moi est aussi grand que moi ? Qui s'opposera à mon autorité ? Sous l'oeil des spectateurs, il fera disparaître les montagnes de leur place, il marchera sur la mer les pieds secs, il fera descendre le feu du ciel, il changera le jour en ténèbres et la nuit en jour, il fera tourner le soleil où il voudra ; bref, en présence de ceux qui le regardent, il fera en sorte que tous les éléments de la terre et de la mer lui soient soumis dans la puissance de sa manifestation spécieuse. Car si, sans se montrer encore comme le fils de la perdition, il suscite et excite contre nous une guerre ouverte jusqu'aux batailles et aux massacres, au moment où il viendra en sa propre personne et où les hommes le verront tel qu'il est en réalité, quelles machinations, quelles tromperies et quelles illusions ne mettra-t-il pas en jeu, dans le but de séduire tous les hommes et de les détourner de la voie de la vérité et de la porte du royaume ?



XXVII

Alors, après toutes ces choses, les cieux ne donneront pas leur rosée, les nuages ne donneront pas leur pluie, la terre refusera de donner ses fruits, la mer sera remplie de puanteur, les fleuves seront asséchés, les poissons de la mer mourront, les hommes périront de faim et de soif, et le père qui embrasse son fils et la mère qui embrasse sa fille mourront ensemble, et il n'y aura personne pour les enterrer. Mais la terre entière sera remplie de la puanteur qui se dégage des cadavres jetés. Et la mer, ne recevant pas les crues des fleuves, deviendra comme de la boue, et sera remplie d'une odeur et d'une puanteur sans limites. Alors il y aura une forte peste sur toute la terre, et puis aussi des lamentations inconsolables, des pleurs sans mesure, et un deuil incessant. Alors les hommes jugeront heureux ceux qui seront morts avant eux, et leur diront : Ouvrez vos sépulcres, et faites-nous entrer, nous les misérables ; ouvrez vos réceptacles pour recevoir vos misérables parents et connaissances. Heureux êtes-vous, car vous n'avez pas vu nos jours. Heureux êtes-vous, car vous n'avez pas eu à assister à cette vie douloureuse qui est la nôtre, ni à cette peste irrémédiable, ni à ces détroits qui possèdent nos âmes.



XXVIII

Alors l'abominable enverra ses ordres dans tous les gouvernements par la main à la fois de démons et d'hommes visibles, qui diront : "Un puissant roi s'est levé sur la terre ; venez tous l'adorer ; venez tous voir la force de son royaume, car voici qu'il vous donnera du grain ; et il vous donnera du vin, et de grandes richesses, et de nobles honneurs. Car toute la terre et toute la mer obéissent à son commandement. Venez tous à lui. Et à cause de la pénurie de nourriture, tous iront à lui et l'adoreront ; et il mettra sa marque sur leur main droite et sur leur front, afin que personne ne puisse mettre le signe de la croix honorable sur son front avec sa main droite ; mais sa main est liée. Dès lors, il n'aura plus le pouvoir de sceller aucun de ses membres, mais il s'attachera au trompeur et le servira ; et en lui il n'y a pas de repentance. Mais celui-ci est perdu à la fois pour Dieu et pour les hommes, et le trompeur leur donnera une maigre nourriture à cause de son abominable sceau. Et son sceau sur le front et sur la main droite est le nombre, Six cent soixante-six. Apocalypse 13:18 Et j'ai une opinion sur ce nombre, bien que je n'en sois pas certain ; car beaucoup de noms ont été trouvés dans ce nombre lorsqu'il est exprimé par écrit. Nous disons cependant que la description de ce même sceau nous donnera peut-être le mot que je nie. Car même ces derniers jours, par l'intermédiaire de ses ministres - c'est-à-dire les idolâtres - cet adversaire acharné a repris le mot renier, lorsque l'anarchiste a pressé les témoins du Christ, avec l'adjonction : Renie ton Dieu, le crucifié.



XXIX

De ce genre, au temps de ce détesteur de tout bien, sera le sceau, dont la teneur sera la suivante : Je renie le Créateur du ciel et de la terre, je renie le baptême, je renie mon (ancien) service, et je m'attache à toi, et je crois en toi. Car c'est ce que prêcheront les prophètes Hénoc et Élie : Ne croyez pas à l'ennemi qui doit venir et être vu, car il est un adversaire, un corrupteur et un fils de perdition, et il vous séduit ; c'est pourquoi il vous tuera et les frappera avec l'épée. Voyez la tromperie de l'ennemi, sachez les machinations du mendiant, comment il cherche à obscurcir complètement l'esprit des hommes. Car il fera sortir ses démons brillants comme des anges, et il fera entrer des armées de l'incorporel sans nombre. Et en présence de tous, il se montre comme enlevé au ciel avec des trompettes et des sons, et avec les cris puissants de ceux qui le saluent avec des hymnes indescriptibles ; l'héritier des ténèbres lui-même brille comme la lumière, et s'élève à un moment donné vers les cieux, et à un autre moment il descend sur la terre avec une grande gloire, et charge à nouveau les démons, comme des anges, d'exécuter ses ordres avec beaucoup de crainte et de tremblement. Alors il enverra les cohortes de démons parmi les montagnes, les grottes et les cavernes de la terre, pour traquer ceux qui ont été cachés à ses yeux, et pour les amener à l'avant pour l'adorer. Et ceux qui lui cèderont, il les scellera de son sceau ; mais ceux qui refuseront de se soumettre, il les consumera avec des douleurs incomparables et des tourments et des machinations amères, tels qu'ils n'ont jamais été, ni atteint l'oreille de l'homme, ni été vus par l'oeil des mortels.



XXX

Heureux ceux qui vaincront alors le tyran. Car ils seront présentés comme plus illustres et plus puissants que les premiers témoins ; car les premiers témoins n'ont vaincu que ses serviteurs, mais ceux-ci renversent et conquièrent l'accusateur lui-même, le fils de la perdition. De quels éloges et couronnes ne seront-ils donc pas ornés par notre Roi, Jésus-Christ !



XXXI

Mais revenons à la question qui nous occupe. Quand les hommes auront reçu le sceau, et qu'ils ne trouveront ni nourriture ni eau, ils s'approcheront de lui avec une voix d'angoisse, en disant : Donne-nous à manger et à boire, car nous sommes tous affamés et affligés de toutes sortes de maux ; que les cieux nous donnent de l'eau et chassent de nous les bêtes qui dévorent les hommes. Alors ce malin répondra en se moquant d'eux avec une absolue inhumanité, et en disant : Les cieux refusent de donner la pluie, la terre ne donne plus ses fruits ; d'où donc puis-je vous donner à manger ? Alors, en entendant les paroles de ce trompeur, ces misérables hommes percevront qu'il s'agit du méchant accusateur, et ils se lamenteront dans l'angoisse, et pleureront avec véhémence, et se battront le visage avec leurs mains, et se déchireront les cheveux, et se lacéreront les joues avec leurs ongles, pendant qu'ils se diront les uns aux autres : Malheur à la calamité ! Malheur à l'amertume du contrat ! Malheur à l'alliance trompeuse ! Malheur à la puissante malchance ! Comme nous avons été séduits par le trompeur ! Comment nous sommes-nous unis à lui ! Comment avons-nous été pris dans son travail ? Comment avons-nous été pris dans son abominable filet ! Comment avons-nous entendu les Écritures, et ne les avons-nous pas comprises ? En effet, ceux qui sont absorbés par les affaires de la vie et par les désirs de ce monde seront facilement amenés à l'accusateur et scellés par lui.



XXXII

Mais beaucoup de ceux qui écoutent les Ecritures divines, les ont en main et les gardent à l'esprit avec compréhension, échapperont à son imposture. Car ils verront clair dans son aspect insidieux et dans son imposture trompeuse, ils fuiront de ses mains, se jetteront dans les montagnes et se cacheront dans les cavernes de la terre, et ils chercheront l'Ami de l'homme avec des larmes et un coeur contrit ; il les délivrera de ses travaux et, par sa droite, il sauvera de ses pièges ceux qui, d'une manière digne et juste, lui adresseront leur supplication.



XXXIII

Vous voyez de quelle manière les saints s'exerceront à ce moment-là au jeûne et à la prière. Observez aussi à quel point la saison et les temps seront difficiles pour les citadins comme pour les ruraux. En ce temps-là, ils seront amenés de l'Orient à l'Occident ; et ils monteront de l'Occident à l'Orient, et ils pleureront beaucoup et gémiront avec véhémence. Et quand le jour commencera à poindre, ils désireront la nuit, afin de trouver le repos de leurs travaux ; et quand la nuit descendra sur eux, à cause des tremblements de terre continus et des tempêtes dans l'air, ils désireront même voir la lumière du jour, et chercheront comment ils pourront par la suite rencontrer une mort amère. En ce temps-là, toute la terre pleurera la vie d'angoisse, et la mer et l'air la pleureront de la même manière ; et le soleil aussi pleurera, et les bêtes sauvages, avec les oiseaux, pleureront ; les montagnes et les collines, et les arbres de la plaine, pleureront à cause de la race humaine, parce que tous se sont détournés du Dieu saint, et ont obéi au trompeur, et ont reçu la marque de cet abominable, l'ennemi de Dieu, au lieu de la croix vivifiante du Sauveur.


XXXIV

Et les églises aussi se lamenteront avec force, car on ne s'occupe ni de l'oblation ni de l'encens, ni d'un service acceptable pour Dieu ; mais les sanctuaires des églises deviendront comme une cabane de gardien de jardin, et le corps et le sang saints du Christ ne seront pas montrés en ces jours-là. Le service public de Dieu s'éteindra, la psalmodie cessera, la lecture des Écritures ne sera plus entendue ; mais pour les hommes, il y aura des ténèbres, et lamentations sur lamentations, et malheur sur malheur. En ce temps-là, l'argent et l'or seront jetés dans les rues, et personne ne les ramassera ; mais tout sera tenu pour un délit. Tous voudront s'échapper et se cacher, et ils ne pourront se cacher nulle part des malheurs de l'adversaire ; mais comme ils porteront sa marque, ils seront facilement reconnus et déclarés siens. Sans crainte, et dans un état de tremblement, de jour comme de nuit. Dans les rues et dans les maisons, il y aura des morts ; dans les rues et dans les maisons, il y aura la faim et la soif ; dans les rues, il y aura des tumultes, et dans les maisons, des lamentations. La beauté des visages se flétrit, car leurs formes sont semblables à celles des morts ; la beauté des femmes s'estompe, et le désir de tous les hommes s'évanouit.



XXXV

Cependant, même alors, le Dieu miséricordieux et bienveillant ne laissera pas la race des hommes sans aucun réconfort ; mais il raccourcira même ces jours et la période de trois ans et demi, et il réduira ces temps à cause du reste de ceux qui se cachent dans les montagnes et les grottes, afin que la phalange de tous ces saints ne tombe pas complètement en panne. Mais ces jours s'écouleront rapidement ; et le royaume du trompeur et de l'Antéchrist sera rapidement supprimé. Alors, en un clin d'oeil, la mode de ce monde disparaîtra, la puissance des hommes sera réduite à néant, et toutes ces choses visibles seront détruites.



XXXVI

Comme ces choses dont nous avons déjà parlé sont dans l'avenir, bien-aimés, lorsqu'une semaine sera divisée en plusieurs parties, que l'abomination de la désolation sera apparue, que les précurseurs du Seigneur auront achevé leur course et que le monde entier, in fine, sera consommé, qu'est-ce qui restera sinon la manifestation de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, venu du ciel, pour lequel nous avons espéré ; qui fera naître le feu et tout jugement juste contre ceux qui ont refusé de croire en Lui ? Car le Seigneur dit : "Comme l'éclair sort de l'orient et brille jusqu'en occident, ainsi en sera-t-il de l'avènement du Fils de l'homme ; car où que soit le cadavre, là s'assembleront les aigles. Matthieu 24:27-28 Car le signe de la croix s'élèvera de l'orient à l'occident, avec un éclat plus grand que celui du soleil, et annoncera l'avènement et la manifestation du Juge, pour rendre à chacun selon ses oeuvres. Car concernant la résurrection générale et le royaume des saints, Daniel dit Beaucoup de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour la honte et le mépris éternel. Et Ésaïe dit : Les morts ressusciteront, ceux qui sont dans les tombes se réveilleront, et ceux qui sont sur la terre se réjouiront. Et notre Seigneur dit : En ce jour-là, beaucoup entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l'entendront vivront.



XXXVII

Car en ce temps-là, la trompette sonnera, et réveillera ceux qui dorment des profondeurs de la terre, les justes comme les pécheurs. Et toute parenté, toute langue, toute nation et toute tribu s'élèvera en un clin d'oeil ; et ils se tiendront sur la face de la terre, attendant la venue du juste et terrible Juge, dans une crainte et un tremblement indicibles. Car le fleuve de feu sortira en furie comme une mer furieuse, et il brûlera les montagnes et les collines, et il fera disparaître la mer, et il dissoudra l'atmosphère avec sa chaleur comme de la cire. Les étoiles du ciel tomberont, le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang. Les cieux seront roulés comme un rouleau, toute la terre sera consumée par les actions des hommes qui s'y sont livrés, par la corruption, l'impudicité, l'adultère, le mensonge, l'impureté, les idolâtries, les meurtres et les combats. Car là seront les nouveaux cieux et la nouvelle terre.



XXXVIII

Alors les saints anges courront sur leur mission pour rassembler toutes les nations, que la terrible voix de la trompette réveillera du sommeil. Et devant le tribunal du Christ se tiendront ceux qui ont été autrefois rois et princes, grands prêtres et prêtres ; et ils rendront compte de leur administration et de leur troupeau, de celui d'entre eux qui, par sa négligence, a perdu une brebis du troupeau. Et alors seront amenés des soldats qui n'ont pas été satisfaits de leur provision, mais des veuves opprimées, des orphelins et des mendiants. Alors seront mis en accusation les collecteurs de tribut, qui dépouillent le pauvre de plus que ce qui est ordonné, et qui font de l'or véritable comme de l'or frelaté, afin de broyer les indigents, dans les champs, dans les maisons et dans les églises. Alors se lèveront avec honte les impudiques qui n'ont pas gardé leur lit sans souillure, mais qui ont été pris au piège de toutes sortes de beautés charnelles et qui ont fait obstacle à leurs propres convoitises. Alors se lèveront ceux qui n'auront pas gardé l'amour du Seigneur, muets et lugubres, parce qu'ils auront vaincu le commandement lumineux du Sauveur, qui dit : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Alors eux aussi pleureront ceux qui ont possédé la balance injuste, les poids et mesures injustes et les mesures sèches, en attendant le juste Juge.



XXXIX

Et pourquoi devrions-nous ajouter beaucoup de mots concernant ceux qui sont convoqués devant la barre ? Alors les justes brilleront comme le soleil, tandis que les méchants se montreront muets et sombres. Car les justes et les méchants seront élevés incorruptibles ; les justes, pour être honorés éternellement et pour goûter des joies immortelles ; et les méchants, pour être punis en jugement éternellement. Chacun réfléchit à la question de savoir quelle réponse il donnera au juste Juge pour ses actions, bonnes ou mauvaises. Avec tous les hommes, les actions de chacun l'entoureront, qu'il soit bon ou mauvais. Car les puissances des cieux seront ébranlées, et la crainte et le tremblement consumeront toutes choses, le ciel et la terre et les choses sous la terre. Et toute langue le confessera ouvertement, et confessera celui qui vient pour juger le juste jugement, le Dieu puissant et Créateur de toutes choses. Alors, avec crainte et stupéfaction, viendront les anges, les trônes, les puissances, les principautés, les dominions, et les chérubins et les séraphins avec leurs nombreux yeux et leurs six ailes, tous criant d'une voix puissante : "Saint, saint, saint est le Seigneur des armées, tout-puissant ; le ciel et la terre sont remplis de ta gloire. Et le Roi des rois et Seigneur des seigneurs, le Juge qui n'accepte la personne de personne, et le Juriste qui distribue la justice à chacun, sera révélé sur Son trône redoutable et élevé ; et toute la chair des mortels verra Son visage avec une grande crainte et un tremblement, tant le juste que le pécheur.



XL

Alors le fils de la perdition sera amené, à savoir l'accusateur, avec ses démons et ses serviteurs, par des anges sévères et inexorables. Et ils seront livrés au feu qui ne s'éteint jamais, au ver qui ne dort jamais, et aux ténèbres extérieures. Car le peuple des Hébreux le verra sous une forme humaine, tel qu'il leur est apparu lorsqu'il est venu par la sainte Vierge en chair et en os, et tel qu'ils l'ont crucifié. Il leur montrera les empreintes des clous dans ses mains et ses pieds, son côté transpercé par la lance, sa tête couronnée d'épines et sa croix honorifique. Et une fois pour toutes, le peuple des Hébreux verra toutes ces choses, et ils se lamenteront et pleureront, comme s'exclame le prophète : Ils regarderont celui qu'ils ont percé, et il n'y aura personne pour les aider ou pour les plaindre, parce qu'ils ne se sont pas repentis et ne se sont pas détournés de la mauvaise voie. Et ceux-ci s'en iront au châtiment éternel avec les démons et l'accusateur.



XLI

Il rassemblera alors toutes les nations, comme le déclare de façon si frappante le saint Évangile. Car que dit l'évangéliste Matthieu, ou plutôt le Seigneur lui-même, dans l'Évangile ? Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les saints anges avec lui, alors il s'assiéra sur le trône de sa gloire ; et devant lui seront rassemblées toutes les nations ; et il les séparera les unes des autres, comme un berger sépare ses brebis des chèvres ; et il mettra les brebis à sa droite, mais les chèvres à sa gauche. Alors le Roi leur dira à sa droite : "Venez, vous qui êtes bénis de mon Père, héritez du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Venez, vous les prophètes, qui avez été chassés à cause de mon nom. Venez, vous les patriarches, qui avant mon avènement m'avez obéi, et qui avez désiré ardemment mon royaume. Venez, vous les apôtres, qui avez été mes compagnons de souffrance dans mon incarnation, et qui avez souffert avec moi dans l'Évangile. Venez, martyrs, qui m'avez confessé devant des despotes, et qui avez enduré beaucoup de tourments et de douleurs. Venez, vous les hiérarchiques, qui m'avez rendu un service sacré irréprochable jour et nuit, et qui avez fait l'oblation quotidienne de mon corps et de mon sang honorables.



XLII

Venez, vous les saints, qui vous êtes disciplinés dans les montagnes, les grottes et les tanières de la terre, qui avez honoré mon nom par la continence, la prière et la virginité. Venez, jeunes filles, qui avez désiré ma chambre d'épouse, et qui n'avez aimé aucun autre époux que moi, qui par votre témoignage et votre habit de vie, vous êtes mariées à moi, l'Époux immortel et incorruptible. Venez, amis du pauvre et de l'étranger. Venez, vous qui avez gardé mon amour, comme je suis l'amour. Venez, vous qui possédez la paix, car cette paix m'appartient. Venez, vous qui êtes bénis de mon Père, héritez du royaume préparé pour vous, vous qui n'avez pas estimé les richesses, vous qui avez eu de la compassion pour les pauvres, qui avez aidé les orphelins, qui avez aidé les veuves, qui avez donné à boire aux assoiffés, qui avez nourri les affamés, qui avez reçu les étrangers, qui avez vêtu les nus, qui avez visité les malades, qui réconfortait les prisonniers, qui aidait les aveugles, qui gardait inviolé le sceau de la foi, qui se réunissait dans les églises, qui écoutait mes Écritures, qui désirait ardemment mes paroles, qui observait ma loi jour et nuit, qui endurait la dureté avec moi comme de bons soldats, cherchant à me plaire, à moi, votre Roi céleste. Venez, héritez du royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Voici que mon royaume est prêt, voici que le paradis s'ouvre, voici que mon immortalité se manifeste dans sa beauté. Venez tous, recevez en héritage le royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.



XLIII

Alors les justes répondront, étonnés de ce fait puissant et merveilleux que Celui que les armées des anges ne peuvent pas regarder ouvertement, s'adresse à eux comme à des amis, et criera vers Lui, Seigneur, quand nous t'avons vu affamé et que nous t'avons nourri ? Maître, quand nous as-tu vu que tu avais soif et que tu t'es abreuvé ? Toi, le Terrible, quand nous as-tu vus, Toi, nu et vêtu ? Immortel, quand nous as-tu vu, nous, étrangers, et t'as-tu recueilli ? Ami de l'homme, quand nous as-tu vus Tu étais malade ou en prison, et es-tu venu à toi ? Tu es celui qui vit toujours. Tu es sans commencement, comme le Père, et co-éternel avec l'Esprit. Tu es Celui qui a fait toutes choses à partir de rien. Tu es le prince des anges. Tu es Celui qui fait trembler les profondeurs. Tu es Celui qui est couvert de lumière comme d'un vêtement. Tu es Celui qui nous a faits, et qui nous a façonnés de la terre. Tu es Celui qui a formé les choses invisibles. De ta présence, la terre entière s'enfuit, et comment avons-nous reçu l'hospitalité de ta puissance royale et de ta seigneurie ?



XLIV

Alors le roi des rois répondra de nouveau et leur dira : "Si vous avez fait cela à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. Dans la mesure où vous avez reçu ceux dont je vous ai déjà parlé, où vous les avez vêtus, nourris et abreuvés, je veux dire les pauvres qui sont mes membres, c'est à moi que vous l'avez fait. Mais entrez dans le royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde ; jouissez aux siècles des siècles de ce qui vous a été donné par mon Père qui est aux cieux, et de l'Esprit saint et vivifiant. Et quelle bouche pourra donc dire ces bénédictions que l'oeil n'a pas vues, que l'oreille n'a pas entendues, et qui ne sont pas entrées dans le coeur de l'homme, les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment ?



XLV

Vous avez entendu parler de la joie incessante, vous avez entendu parler du royaume immuable, vous avez entendu parler de la fête des bénédictions sans fin. Apprenez donc maintenant aussi le discours d'angoisse avec lequel le Juge juste et le Dieu bénin parleront à ceux de la main gauche dans une colère et une fureur sans mesure : "Retirez-vous de moi, maudits, dans le feu éternel, préparé pour le diable et ses anges. Vous vous êtes préparé ces choses ; prenez-en aussi la jouissance. Éloignez-vous de moi, maudits, pour aller dans les ténèbres extérieures et dans le feu inextinguible, préparé pour le diable et ses anges. Je vous ai faits, et vous vous êtes donnés à un autre. Je suis celui qui vous a fait sortir du sein de votre mère, et vous m'avez rejeté. Je suis celui qui vous a façonnés sur terre par ma parole, et vous vous êtes donnés à un autre. Je suis Celui qui vous a nourris, et vous avez servi un autre. J'ai ordonné la terre et la mer pour ton entretien et la limite de ta vie, et tu n'as pas écouté mes commandements. J'ai fait la lumière pour vous, afin que vous jouissiez du jour et de la nuit, pour que vous vous reposiez ; et vous m'avez vexé, et vous m'avez anéanti par vos paroles méchantes, et vous avez ouvert la porte aux passions. Éloignez-vous de moi, ouvriers d'iniquité. Je ne vous connais pas, je ne vous reconnais pas : vous vous êtes faits les ouvriers d'un autre seigneur - à savoir, le diable. Avec lui, héritez des ténèbres, du feu qui ne s'éteint pas, du ver qui ne dort pas et des grincements de dents.



XLVI

Car j'avais faim, et vous ne m'avez pas donné de viande ; j'avais soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; j'étais étranger, et vous ne m'avez pas accueilli ; nu, et vous ne m'avez pas vêtu ; malade, et vous ne m'avez pas visité : J'étais en prison, et vous n'êtes pas venus à moi. Je t'ai fait des oreilles pour que tu entendes les Écritures, et tu les as préparées pour les chants des démons, les paroles et les plaisanteries. J'ai fait tes yeux pour que tu voies la lumière de mes commandements et que tu les gardes ; et tu as fait appel à la fornication et à la débauche, et tu les as ouverts à toute autre forme d'impureté. J'ai préparé ta bouche à la louange, à l'adoration, aux psaumes, aux odes spirituelles, et à l'exercice de la lecture continue ; et tu l'as munie de balustrades, de jurons et de blasphèmes, pendant que tu t'asseyais et disais du mal de tes voisins. J'ai fait vos mains pour que vous les étendiez en prières et en supplications, et que vous les étendiez pour commettre des vols, des meurtres et des assassinats. J'ai ordonné à tes pieds de marcher dans la préparation de l'Évangile de la paix, tant dans les églises que dans les maisons de mes saints ; et tu leur as appris à courir aux adultères, aux fornications, aux théâtres, aux danses et aux élévations.



XLVII

Enfin, l'assemblée est dissoute, le spectacle de cette vie cesse : sa tromperie et son semblant sont passés. Attachez-vous à moi, à qui tout genou s'incline, des choses du ciel, et des choses de la terre, et des choses sous la terre. Car tous ceux qui ont été négligents, et qui n'ont pas fait preuve de pitié en y faisant du bien, n'ont rien d'autre à leur devoir que le feu inextinguible. Car je suis l'ami de l'homme, mais aussi un juste Juge pour tous. Car j'accorderai la récompense selon le désert ; je donnerai la récompense à tous, selon le travail de chacun ; je rendrai à tous, selon le conflit de chacun. Je veux avoir pitié, mais je ne vois pas d'huile dans vos vases. Je désire avoir pitié, mais vous avez traversé la vie sans aucune pitié. Je désire avoir de la compassion, mais vos lampes sont sombres à cause de votre dureté de coeur. Éloignez-vous de moi. Car le jugement est sans pitié pour celui qui n'a pas fait preuve de pitié.



XLVIII

Alors, ils répondront aussi au redoutable juge qui n'accepte la personne de personne : Seigneur, quand t'avons-nous vu, Toi, un affamé, un assoiffé, un étranger, un nu, un malade, un prisonnier, et ne t'avons-nous pas servi ? Seigneur, ne nous connais-tu pas ? Tu nous as formés, Tu nous as façonnés, Tu nous as constitués de quatre éléments, Tu nous as donné un esprit et une âme. Nous avons cru en Toi, nous avons reçu Ton sceau, nous avons obtenu Ton baptême, nous T'avons reconnu comme Dieu, nous T'avons connu comme Créateur, en Toi nous avons fait des visées, par Toi nous avons chassé les démons, pour Toi nous avons mortifié la chair, pour Toi nous avons conservé la virginité, pour Toi nous avons pratiqué la chasteté, pour Toi nous sommes devenus des étrangers sur la terre, et Tu dis : "Je ne te connais pas, éloigne-toi de moi ! Il leur répondra alors : "Tu m'as reconnu comme Seigneur, mais tu n'as pas gardé mes paroles". Tu as été marqué du sceau de ma croix, mais tu l'as effacé par ta dureté de coeur. Tu as obtenu mon baptême, mais tu n'as pas observé mes commandements. Tu as soumis ton corps à la virginité, mais tu n'as pas gardé la miséricorde, mais tu n'as pas chassé de ton âme la haine de ton frère. Car ce n'est pas tout le monde qui me dit : "Seigneur, Seigneur" qui sera sauvé, mais celui qui fait ma volonté. Et ceux-ci s'en iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.



XLXIX

Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.

Vous avez entendu, bien-aimés, la réponse du Seigneur ; vous avez appris la sentence du Juge ; il vous a été donné de comprendre quel genre d'examen terrible nous attend, et quel jour et quelle heure sont devant nous. Réfléchissons donc chaque jour, méditons sur cela jour et nuit, dans la maison, dans le chemin, et dans les églises, afin de ne pas nous tenir debout devant ce jugement effrayant et impartial, condamné, abaissé et triste, mais avec la pureté de l'action, de la vie, de la conversation et de la confession ; afin que nous aussi, Dieu miséricordieux et bienveillant, nous puissions dire : "Ta foi t'a sauvé, va en paix ; et encore : "Bravo, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle sur peu de choses, je te rendrai maître sur beaucoup, de choses : entre dans la joie de ton Seigneur. Quelle joie pour nous d'atteindre, par la grâce et la bonté de notre Seigneur Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire, l'honneur et l'adoration, avec son Père, qui est sans commencement, et son Esprit saint, bon et vivifiant, maintenant et toujours, et aux siècles des siècles. Amen.