Méthode d'Olympe

ORAISON SUR LES PSAUMES

Titre 5
Titre 5

SOMMAIRE

LIVRE AUDIO

CHAPITRE

I. Béni soit Dieu ; avançons, frères, des merveilles aux miracles du Seigneur, et pour ainsi dire, de force en force. Car, comme dans une chaîne d'or, les maillons sont intimement liés et reliés entre eux, de même que l'un tient l'autre et s'y attache, et qu'ainsi la chaîne se prolonge - de même les miracles qui ont été transmis par les saints évangiles, les uns après les autres, conduisent sur l'Eglise de Dieu, qui se réjouit de la fête, et la rafraîchissent, non avec la viande qui périt, mais avec celle qui dure jusqu'à la vie éternelle. Jean 6:27 Venez donc, bien-aimés, et écoutons nous aussi, le cœur bien disposé et l'oreille attentive, ce que le Seigneur notre Dieu nous dira des prophètes et des Evangiles concernant cette fête très sacrée. En vérité, il parlera de paix à son peuple, à ses saints et à ceux qui tournent leur cœur vers lui. Aujourd'hui, le son de la trompette des prophètes a réveillé le monde, et a réjoui et rempli d'allégresse les églises de Dieu qui sont partout parmi les nations. Et, convoquant les fidèles à l'exercice du saint jeûne, et à la palestre, où ils luttent contre les convoitises de la chair, ils leur ont appris à chanter un nouvel hymne de conquête et un nouveau chant de paix au Christ qui donne la victoire. Venez donc, tous, et réjouissons-nous dans le Seigneur ; venez, vous tous, et battons des mains, et faisons retentir un joyeux cri de joie à Dieu notre Sauveur, avec la voix de la mélodie. Que personne ne soit privé de cette grâce, que personne ne soit privé de cet appel, car la race des désobéissants est vouée à la destruction, que personne ne néglige de rencontrer le Roi, de peur qu'il ne soit exclu de la chambre de l'Époux, que personne parmi nous ne soit trouvé pour le recevoir avec un visage triste, de peur qu'il ne soit condamné avec ces méchants citoyens, ceux qui ont refusé de recevoir le Seigneur comme Roi sur eux. Luc 19:27 Réunissons-nous tous avec joie ; accueillons-le tous avec joie, et faisons notre fête en toute honnêteté. Au lieu de nos vêtements, répandons notre coeur devant Lui, Dans des psaumes et des cantiques, élevons vers Lui nos cris d'action de grâces ; et, sans cesse, exclamons : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, car heureux ceux qui le bénissent, et maudits ceux qui le maudissent. Genèse 27:29 Je le dirai encore, et je ne cesserai de vous exhorter au bien : Venez, bien-aimés, bénissons celui qui est béni, afin que nous soyons nous-mêmes bénis de lui. A chaque époque et à chaque condition, ce discours invite à louer l'Eternel, les rois de la terre et tous les peuples, les princes et tous les juges de la terre, les jeunes gens et les jeunes filles. Et ce qui est nouveau dans ce miracle, c'est que l'âge tendre et innocent des enfants et des nourrissons a obtenu la première place en élevant vers Dieu, avec une confession reconnaissante, l'hymne qui leur a été enseigné par Dieu dans les souches dans lesquelles Moïse chantait auparavant au peuple à sa sortie d'Egypte, à savoir : Béni soit Celui qui vient au nom de l'Eternel.



II. Aujourd'hui, le saint David se réjouit avec une grande joie, étant entouré d'enfants dépouillés de sa lyre, avec lesquels, en esprit aussi, il mène la danse et se réjouit ensemble, comme autrefois, devant l'arche de Dieu,2 Samuel 6:14 il mêle l'harmonie musicale, et zozote doucement d'une voix bégayante : Béni soit Celui qui vient au nom de l'Eternel. A qui s'adresser ? Dis-nous, ô prophète, qui est celui qui vient au nom de l'Éternel ? Il dira que ce n'est pas à moi de vous enseigner aujourd'hui, car Il a consacré l'école aux enfants, qui a sorti de la bouche des enfants et des nourrissons une louange parfaite pour détruire l'ennemi et le vengeur, afin que, par le miracle de ceux-ci, les cœurs des pères soient tournés vers les enfants, et les désobéissants vers la sagesse des justes. Malachie 4:6 ; Luc 1:17 Dites-nous donc, mes enfants, d'où vient ce beau et gracieux concours de chant ? Qui vous l'a enseigné ? Qui vous a instruits ? Qui vous a rassemblés ? Quelles étaient vos tablettes ? Qui étaient vos maîtres ? Ne vous joignez pas à nous, disent-ils, pour nous accompagner dans ce chant et cette fête, et vous apprendrez les choses que Moïse et le prophète désiraient ardemment. Luc 10:24 Depuis lors, les enfants nous ont invités, et nous ont donné la main droite de la communion, Galates 2:9 ; venons, bien-aimés, et imitons nous-mêmes ce saint chœur, et avec les apôtres, faisons place à Celui qui monte vers l'Orient par le ciel des cieux, et qui, de son bon plaisir, est sur la terre monté sur un ânon. Avec les enfants, levons les branches en l'air, et avec les branches d'olivier, applaudissons, afin que l'Esprit Saint souffle sur nous aussi, et qu'en bon ordre nous puissions élever la souche enseignée par Dieu : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, Hosanna au plus haut des cieux. Matthieu 21:5 Aujourd'hui encore, le patriarche Jacob fait la fête en esprit, en voyant sa prophétie s'accomplir, et avec les fidèles, il adore le Père, en voyant Celui qui a lié son poulain à la vigne Genèse 49:10 monté sur un ânon. Aujourd'hui, le poulain est prêt, l'exemple irrationnel des païens, qui auparavant étaient irrationnels, pour signifier l'assujettissement du peuple des païens ; et les bébés déclarent leur ancien état d'enfance, en ce qui concerne la connaissance de Dieu, et leur perfectionnement, par le culte de Dieu et l'exercice de la vraie religion. Aujourd'hui, selon le prophète, le roi de gloire est glorifié sur la terre et nous fait participer, nous les habitants de la terre, à la fête céleste, afin qu'il se montre le Seigneur des deux, comme il est chanté avec les louanges communes des deux. C'est pourquoi les armées célestes chantèrent, annonçant le salut sur la terre : Saint, saint, saint, est le Seigneur Dieu des armées ; toute la terre est remplie de sa gloire. Esaïe 6:3 Et ceux d'en bas, s'unissant aux hymnes joyeux du ciel, s'écrièrent : Hosanna au plus haut des cieux ; Hosanna au Fils de David. Dans le ciel, la doxologie s'éleva, Béni soit la gloire de l'Éternel de sa place ; Ézéchiel 3:22 et sur la terre, cette pointe prise dans les mots, Béni soit celui qui vient au nom de l'Éternel.



III. Mais tandis que ces choses se passaient, et que les disciples se réjouissaient et louaient Dieu à haute voix pour toutes les grandes oeuvres qu'ils avaient vues, en disant : Béni soit le Roi qui vient au nom du Seigneur, la paix dans les cieux et la gloire dans les lieux très hauts ; Luc 19:37-38 la ville se mit à s'enquérir, en disant : Qui est-ce ? Matthieu 21:10, attisant sa jalousie endurcie et invétérée contre la gloire du Seigneur. Mais quand vous m'entendrez dire la ville, comprenez la multitude antique et désordonnée de la synagogue. Ils demandent ingratement et malicieusement : "Qui est-ce ? Comme s'ils n'avaient jamais vu leur Bienfaiteur, et Celui que les miracles divins, au-delà de la puissance de l'homme, ont rendu célèbre et renommé ; car les ténèbres n'ont pas compris Jean 1,5 cette lumière qui la perturbe et qui l'éclaire. C'est pourquoi le prophète Esaïe s'est exclamé à leur sujet en disant : "Entendez, vous êtes sourds ; et regardez, vous êtes aveugles, afin que vous voyiez. Et qui est aveugle, sinon mes enfants ? Esaïe 42:18-20 Et les serviteurs du Seigneur sont devenus aveugles ; vous avez souvent vu, mais vous n'avez pas observé ; vos oreilles sont ouvertes, mais vous n'entendez pas. Voyez, bien-aimés, combien ces paroles sont justes ; comment l'Esprit divin, qui voit d'avance dans l'avenir, a prédit par ses saints les choses futures comme si elles étaient présentes. Car ces hommes ingrats ont vu, et par le biais de Ses miracles ont manipulé le Dieu merveilleux, et pourtant ils sont restés dans l'incrédulité. Jean 9 Ils virent un homme, aveugle de naissance, qui leur annonçait le Dieu qui lui avait rendu la vue. Ils virent un paralytique, qui avait grandi, pour ainsi dire, et qui ne faisait plus qu'un avec son infirmité, à sa demande, libéré de sa maladie.Jean 5:5 Ils virent Lazare, qui avait été exilé de la région de la mort.Jean 11:44 Ils entendirent qu'il avait marché sur la mer. Matthieu 14:26 Ils entendirent parler du vin qui, sans culture préalable, était servi ; Jean 2:7 du pain qui était mangé à ce banquet spontané ; Jean 6:11 ils entendirent que les démons avaient été mis en fuite ; les malades retrouvèrent la santé Leurs rues mêmes proclamaient ses merveilles ; leurs routes déclaraient sa puissance de guérison à ceux qui les empruntaient. Toute la Judée était remplie de ses bienfaits ; mais maintenant, quand ils entendent les louanges divines, ils se demandent : Qui est-ce ? O la folie de ces enseignants faussement nommés ! Ô pères incrédules ! Ô aînés insensés ! Ô race de Canaan sans vergogne, et non de Juda le pieux ! Daniel 3:56 Les enfants reconnaissent leur Créateur, mais leurs parents incrédules disent : Qui est-ce ? L'âge qui était jeune et inexpérimenté chantait des louanges à Dieu, tandis que ceux qui avaient vieilli dans la méchanceté demandaient : Qui est-ce ? Les enfants louent sa divinité, tandis que les personnes âgées profèrent des blasphèmes ; les enfants offrent pieusement le sacrifice de la louange, tandis que les prêtres profanes sont impies et indignés.Matthieu 21:15



IV. O vous qui désobéissez à la sagesse des justes, Luc 1:17, tournez vos cœurs vers vos enfants. Apprenez les mystères de Dieu ; la chose même qui se fait témoigne que c'est Dieu qui est ainsi chanté par des langues non instruites. Examinez les Ecritures, comme vous avez entendu Jean 5:39 du Seigneur ; car ce sont eux qui rendent témoignage de Lui, et ne soyez pas ignorants de ce miracle. Écoutez, hommes sans grâce et ingrats, quelle bonne nouvelle le prophète Zacharie vous apporte. Il dit : Réjouis-toi beaucoup, fille de Sion ; voici que ton roi vient à toi, juste et sauvé, humble et monté sur un âne. Zacharie 9:9 Pourquoi repoussez-vous la joie ? Pourquoi, quand le soleil brille, aimes-tu les ténèbres ? Pourquoi méditez-vous la guerre contre une paix incontrôlable ? Si donc vous êtes les fils de Sion, joignez-vous à la danse avec vos enfants. Que l'office religieux de vos enfants soit pour vous un prétexte à la joie. Apprenez d'eux qui était leur Maître ; qui les a appelés ensemble ; d'où venait la doctrine ; ce que signifie cette nouvelle théologie et cette ancienne prophétie. Et si personne ne leur a enseigné cela, mais qu'ils élèvent de leur propre gré l'hymne de louange, reconnaissez alors l'oeuvre de Dieu, telle qu'elle est écrite dans la loi : De la bouche des enfants et des nourrissons Tu as perfectionné la louange. Redoublez donc de joie, car vous êtes devenus les pères de ces enfants qui, sous l'enseignement de Dieu, ont célébré avec leurs louanges des choses inconnues de leurs aînés. Tournez vos cœurs vers vos enfants, Luc 1,17 et ne fermez pas les yeux sur la vérité. Mais si vous restez les mêmes, et que vous n'écoutez pas, et que vous n'entendez pas, et que vous ne voyez pas, ne percevez pas, Esaïe 6:10, et que vous ne vous disputez pas avec vos enfants, alors ils seront vos juges Matthieu 12:27 selon la parole du Sauveur. C'est pourquoi le prophète Esaïe a déjà parlé de vous, en disant : Jacob ne sera plus confus, et son visage ne pâlira plus. Mais quand ils verront leurs enfants faire mes œuvres, ils sanctifieront pour moi mon nom, ils sanctifieront le Saint de Jacob, et ils craindront le Dieu d'Israël. Les esprits égarés acquerront l'intelligence, les murmures apprendront l'obéissance, et les langues bégayantes apprendront à parler de paix. Vois-tu, ô Juif insensé, comment dès le début de son discours, le prophète te déclare la confusion à cause de ton incrédulité. Apprends de lui même comment il proclame l'hymne de louange inspiré par Dieu qui est élevé par tes enfants, comme le bienheureux David l'a déclaré auparavant ; en disant : De la bouche des enfants et des nourrissons tu as perfectionné la louange. Ou bien alors - comme il est juste - tu réclames la piété de tes enfants pour les tiens, ou bien tu nous donnes tes enfants avec dévotion. Avec eux, nous mènerons la danse et, pour la nouvelle gloire, nous chanterons de concert l'hymne inspiré par la divinité.



V. Il était une fois, en effet, que le vieillard Siméon rencontra le Sauveur Luc 2:29 et reçut dans ses bras, comme un enfant, le Créateur du monde, et le proclama Seigneur et Dieu ; mais maintenant, à la place des vieillards insensés, les enfants rencontrent le Sauveur, comme Siméon l'a fait, et au lieu de leurs bras, jonchent sous lui les branches des arbres, et bénissent le Seigneur Dieu assis sur un ânon, comme sur les chérubins, Hosanna au fils de David : Béni soit celui qui vient au nom de l'Éternel, et avec eux nous nous exclamons : Béni soit celui qui vient, Dieu le Roi de Gloire, qui, pour nous, s'est appauvri, mais dans son propre domaine, ignorant la pauvreté, afin de nous rendre riches par sa bonté. Béni soit celui qui est venu autrefois dans l'humilité et qui reviendra ensuite dans la gloire : d'abord, humble, assis sur un ânon, et par des nourrissons exaltés afin que s'accomplisse ce qui a été écrit : On a vu tes pas, ô Dieu, et même les pas de mon Dieu, mon Roi, dans le sanctuaire ; mais pour la seconde fois, assis sur les nuées, dans une terrible majesté, des anges et des puissances y ont assisté. Ô la langue mélancolique des enfants ! Ô la sincère doctrine de ceux qui plaisent à Dieu ! David, dans la prophétie, cachait l'esprit sous la lettre ; les enfants, ouvrant leurs trésors, faisaient naître des richesses sur leurs langues, et, dans un langage plein de grâce, invitaient clairement tous les hommes à en jouir. C'est pourquoi, avec eux, nous allons tirer les richesses qui ne s'épuisent pas. En notre sein, insatiables, et dans les trésors qui ne peuvent être remplis, déposons les dons divins. Écrions-nous sans cesse : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Très Dieu, au nom du Très Dieu, le Tout-Puissant du Tout-Puissant, le Fils au nom du Père. Le vrai Roi du vrai Roi, dont le royaume, tout comme celui qui l'a engendré, est pour l'éternité, coexistant et préexistant à celui-ci. Car cela est commun aux deux ; l'Écriture n'attribue pas non plus cet honneur au Fils, comme s'il venait d'une autre source, ni comme s'il avait un commencement, ou pouvait être ajouté ou diminué - à l'écart de la pensée ! - mais comme ce qui est sien de droit par nature, et par une possession véritable et appropriée. Car le royaume du Père, du Fils et du Saint-Esprit est un, tout comme leur substance est une et leur domination une. D'où aussi, avec une seule et même adoration, nous adorons l'unique Déité en trois Personnes, subsistant sans commencement, incréée, sans fin, et à laquelle il n'y a pas de successeur. Car le Père ne cessera jamais d'être le Père, ni le Fils d'être le Fils et le Roi, ni le Saint-Esprit d'être ce qu'Il est en substance et en personnalité. Car rien de la Trinité ne souffrira de diminution, ni en ce qui concerne l'éternité, ni en ce qui concerne la communion, ni en ce qui concerne la souveraineté. Car ce n'est pas à cause de cela que le Fils de Dieu est appelé roi, parce qu'il s'est fait homme pour nous et qu'il a, dans la chair, renversé le tyran qui était contre nous, ayant obtenu, en prenant cela sur lui, la victoire sur son cruel ennemi, mais parce qu'il est toujours Seigneur et Dieu ; c'est pourquoi, maintenant, après son assomption de la chair et pour toujours, il reste roi, comme celui qui l'a engendré. Ne parle pas, ô hérétique, contre le royaume du Christ, de peur que tu ne déshonores celui qui l'a engendré. Si tu es fidèle, approche-toi par la foi du Christ, notre Dieu même, et non pas comme si tu utilisais ta liberté pour un manteau de malice. Si vous êtes un serviteur, avec tremblement, soyez soumis à votre Maître ; car celui qui lutte contre la Parole n'est pas un serviteur bien disposé, mais un ennemi manifeste, comme il est écrit : Celui qui n'honore pas le Fils, n'honore pas le Père qui l'a envoyé.



VI. Mais revenons, bien-aimés, à ce point de notre discours où nous nous sommes éloignés en nous exclamant : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, ce bon et gentil Pasteur, qui donne volontairement sa vie pour ses brebis. Afin que, comme les chasseurs prennent par une brebis les loups qui dévorent les brebis, de même le Berger en chef, 1 Pierre 5:4, s'offrant lui-même en tant qu'homme aux loups spirituels et à ceux qui détruisent l'âme, fasse sa proie des destructeurs par le moyen de cet Adam qui était autrefois leur proie. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur : Dieu contre le diable ; non pas manifestement dans sa puissance, qui ne peut être regardée, mais dans la faiblesse de la chair, pour lier l'homme fort Matthieu 12:29 qui est contre nous. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le Roi contre le tyran, non avec une puissance et une sagesse toutes-puissantes, mais avec ce qui est considéré comme la folie 1 Corinthiens 1:21 de la croix, qui a arraché son butin au serpent sage dans la méchanceté. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur : le Vrai contre le menteur, le Sauveur contre le destructeur, le Prince de la Paix Esaïe 9:6 contre celui qui suscite les guerres, l'Amant de l'humanité contre celui qui hait l'humanité. Béni soit celui qui vient au nom de l'Éternel, l'Éternel qui fait miséricorde à la créature de ses mains. Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur : le Seigneur pour sauver l'homme qui a erré dans l'erreur ; pour écarter l'erreur ; pour donner la lumière à ceux qui sont dans les ténèbres ; pour abolir l'imposture des idoles ; pour lui substituer la connaissance salvatrice de Dieu ; pour sanctifier le monde ; pour chasser l'abomination et la misère de l'adoration de faux dieux. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, celui qui est pour la multitude, pour délivrer les pauvres des mains de ceux qui sont trop forts pour lui, ainsi que les pauvres et les indigents de celui qui le dépouille. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, pour verser du vin et de l'huile sur celui qui est tombé au milieu des voleurs, Luc 10:34 et qui est passé. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, pour nous sauver par lui-même, comme le dit le prophète ; ni ambassadeur, ni ange, mais le Seigneur lui-même nous a sauvés.Esaïe 63:9 C'est pourquoi nous aussi nous te bénissons, Seigneur ; toi, avec le Père et le Saint-Esprit, tu es béni devant les mondes et pour toujours. Devant le monde, en effet, et jusqu'à présent étant dépourvu de corps, mais maintenant et pour toujours possédé de cette humanité divine qui ne peut être changée, et de laquelle Tu n'es jamais divisé.



VII. Examinons également ce qui suit. Que dit le plus divin des évangélistes ? Lorsque le Seigneur entra dans le temple, les aveugles et les boiteux vinrent à Lui ; et Il les guérit. Et quand les grands prêtres et les pharisiens virent les merveilles qu'il avait faites, et les enfants qui criaient et disaient : Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, Matthieu 21:14-16, ils ne manquèrent pas à cet honneur qui lui était dû, et c'est pourquoi ils vinrent à lui, et dirent ainsi : N'entends-tu pas ce qu'ils disent ? Comme s'ils disaient : N'êtes-vous pas attristés d'entendre de ces innocents des choses qui conviennent à Dieu, et à Dieu seul ? Le Dieu d'autrefois n'a-t-il pas fait savoir par le prophète : Je ne donnerai pas ma gloire à un autre ; Esaïe 42:8 et comment, étant un homme, te fais-tu Dieu ? Jean 10:33 Mais que répond à cela celui qui souffre depuis longtemps, Celui qui est abondant en miséricorde, Joël 2:13 et lent à la colère ? Jacques 1:18 Il supporte ces frénétiques ; avec des excuses, il tient leur colère en échec ; à son tour, il appelle les Ecritures à leur souvenir ; il apporte le témoignage de ce qui est fait, et ne se dérobe pas à l'enquête. C'est pourquoi il dit : Ne m'avez-vous jamais entendu dire par le prophète : Alors vous saurez que je suis celui qui parle ? Esaïe 52:6 et encore : De la bouche des enfants et des nourrissons vous avez perfectionné la louange à cause de vos ennemis, afin que vous puissiez encore être l'ennemi et le vengeur ? Vous qui, sans aucun doute, êtes attentifs à la loi et lisez les prophètes, alors que vous me méprisez, moi qui ai été annoncé d'avance par la loi et les prophètes. Vous pensez, en effet, sous un prétexte de piété, venger la gloire de Dieu, ne comprenant pas que celui qui me méprise méprise aussi Mon Père.Jean 15:23 Je suis sorti de Dieu, et je suis venu dans le monde,Jean 16:28 et Ma gloire est la gloire de Mon Père aussi. Même ainsi, ces insensés, convaincus par notre Dieu-Sauveur, cessèrent de Lui répondre à nouveau, la vérité leur faisant taire ; mais adoptant un nouveau stratagème insensé, ils prirent conseil contre Lui. Mais chantons : Grand est notre Seigneur, grande est sa puissance, et de son intelligence il n'y a pas de nombre. Car tout cela a été fait pour que l'Agneau et le Fils de Dieu, qui ôte les péchés du monde, puisse, de Sa propre volonté, et pour nous, venir à Sa Passion salvatrice, et être reconnu, pour ainsi dire, sur le marché et sur le lieu de vente ; et que ceux qui l'ont acheté puissent, pour trente pièces d'argent, faire alliance avec Celui qui, par Son sang vivifiant, devait racheter le monde ; et que le Christ, notre Pâque, soit sacrifié pour nous, afin que ceux qui ont été aspergés de Son précieux sang, et scellés sur leurs lèvres, comme les poteaux de la porte, Exode 11 : 7 puissent échapper aux flèches du destructeur ; et que le Christ, ayant ainsi souffert dans la chair, et étant ressuscité le troisième jour, puisse, avec le même honneur et la même gloire que le Père et le Saint-Esprit, être adoré par toutes les créatures, de la même manière ; car tout genou fléchira devant lui, des choses du ciel, des choses de la terre et des choses de dessous la terre,Philippiens 2:10 lui rendant gloire, aux siècles des siècles. Amen.