Tatien le Syrien

LES FRAGMENTS DE TATIEN

Titre 5
Titre 5

SOMMAIRE

LIVRE AUDIO

CHAPITRE

I


Dans son traité intitulé "La Perfection selon le Sauveur", il écrit : "Le consentement convient effectivement à la prière, mais la communion dans la corruption affaiblit la supplication. En tout cas, par la permission qu'il interdit certainement, bien que délicatement, car, alors qu'il leur permet d'y revenir à cause de Satan et de l'incontinence, il montre un homme qui va tenter de servir deux maîtres - Dieu par le "consentement" 1 Corinthiens 7:5, mais par manque de consentement, l'incontinence, la fornication et le diable. Alex. : Strom., iii. c. 12.



II


Une certaine personne s'insurge contre la génération, la qualifiant de corruptible et de destructrice ; et quelqu'un fait violence [à l'Ecriture], appliquant à la création les paroles du Sauveur, "N'amassez pas de trésor sur la terre, où les mites et la rouille corrompent ; et il n'a pas honte d'ajouter à cela les paroles du prophète : Vous vieillirez tous comme un vêtement, et la mite vous dévorera.

Et, de la même manière, ils ajoutent la parole concernant la résurrection des morts : "Les fils de ce monde ne se marient pas et ne sont pas donnés en mariage. - Clem. Alex. : iii. c. 12, § 86.



III


Tatian, qui maintient la chair imaginaire du Christ, déclare tout lien sexuel impur, qui était aussi l'hérésiarche très violent des Encratites, emploie un argument de ce genre : Si quelqu'un sème dans la chair, de la chair il moissonnera la corruption ; mais il sème dans la chair qui s'unit à une femme ; donc celui qui prend une femme et sème dans la chair, de la chair il moissonnera la corruption.- Hiéron .. : Com. in Ep. ad Gal.



IV


Se séparant de l'Église, exalté et gonflé d'orgueil par la vanité de son maître, comme s'il était supérieur aux autres, il forma un type de doctrine particulier. Imaginant certains Æons invisibles comme ceux de Valentinus, et dénonçant le mariage comme une souillure et une fornication au même titre que Marcion et Saturninus, et niant le salut d'Adam comme une opinion de son propre chef - Irénée : Hœr. av., i. 28.



V


Le Tatien tente de temps en temps d'utiliser le langage de Paul, selon lequel en Adam tous meurent, mais en ignorant que là où le péché a abondé, la grâce a beaucoup plus abondé - Irénée : Irénée : Adv. Heres., iii. 37.



VI


Contre Tatian, qui dit que les mots "Que la lumière soit" doivent être pris comme une prière. Si celui qui l'a prononcée connaissait un Dieu supérieur, comment se fait-il qu'il dise : "Je suis Dieu, et il n'y en a pas d'autre que moi" ?

Il a dit qu'il y a des punitions pour les blasphèmes, les propos insensés et les paroles licencieuses, qui sont punis et châtiés par le Logos. Et il a dit que les femmes étaient punies à cause de leurs cheveux et de leurs ornements par un pouvoir placé sur ces choses, qui donne aussi la force à Samson par ses cheveux, et punit ceux qui, par l'ornement de leurs cheveux, sont poussés à la fornication.- Clem. Alex. : Frag.



VII


Mais Tatien, ne comprenant pas que l'expression "Qu'il y ait de la lumière" n'est pas toujours précative mais parfois impérative, a imaginé de la façon la plus impiquée concernant Dieu, qui a dit "Qu'il y ait de la lumière", qu'il priait plutôt que de commander à la lumière d'être, comme si, comme il le pensait de façon impiquée, Dieu était dans les ténèbres - Origène : De Orat.



VIII


Tatian sépare le vieil homme du nouveau, mais ne comprend pas, comme on dit, que le vieil homme est la loi et le nouvel homme l'Evangile. Nous sommes d'accord avec lui pour dire la même chose, mais pas dans le sens qu'il souhaite, en abrogant la loi comme si elle appartenait à un autre Dieu. - Clem. Alex. : Strom., iii. 12.



IX


Tatian condamne et rejette non seulement le mariage, mais aussi les viandes que Dieu a créées pour l'usage .. : Adv. Jovin., i. 3.



X


Mais tu as donné du vin à boire aux Nazaréens, et tu as donné cet ordre aux prophètes : Ne prophétisez pas. Sur ce point, peut-être, Tatian, le chef des Encratites, s'efforce de construire son hérésie, en affirmant que le vin ne doit pas être bu, puisqu'il a été ordonné dans la loi que les Nazaréens ne devaient pas boire de vin, et maintenant ceux qui donnent du vin aux Nazaréens sont accusés par le prophète.. : Com. in Amos.



XI


Tatian, le patriarche des Encratites, qui a lui-même rejeté certaines des épîtres de Paul, a estimé que ce texte, qui s'adresse à Tite, devait être déclaré comme étant celui de l'apôtre, sans tenir compte de l'affirmation de Marcion et d'autres qui sont d'accord avec lui sur ce point : Præf. in Com. ad Tit.



XII


[Archélaüs (280), évêque de Carrha en Mésopotamie, classe son compatriote Tatian avec Marcion, Sabellius et d'autres qui se sont constitué une science particulière, c'est-à-dire une théologie propre.- Routh : Reliquiæ, tom. v. p. 137. Mais voir la série d'Edimbourg de cet ouvrage, vol. xx. p. 267].