Hermas

LE PASTEUR : SIMILITUDES I-VIII

Titre 5
Titre 5

SOMMAIRE

LIVRE AUDIO

CHAPITRE

Similitude I



1 Il me dit: " Vous savez que vous habitez sur une terre étrangère, vous les serviteurs de Dieu. En effet, votre cité est loin de celle-ci. Si donc vous connaissez, dit-il, votre cité, celle que vous devez habiter (un jour), pourquoi vous procurer ainsi des champs, des installations coûteuses, des édifices, des demeures inutiles? 2 Celui qui se procure ces choses dans cette cité ne s'attend donc pas à retourner dans sa propre cité. 3 Insensé, inconstant, malheureux ! Ne comprends-tu pas que tout cela est étranger et au pouvoir d'un autre? Car le maître de cette cité dira: " je ne veux pas que tu habites dans ma cité; va-t'en de cette cité, puisque tu n'obéis pas à mes lois. " 4 Toi donc, qui possèdes des champs, des maisons et beaucoup d'autres biens, expulsé par lui, que feras-tu de ton champ, de ta demeure et de tout le reste que tu t'étais préparé? Car le maître de ce pays te parle justement: " Ou bien obéis à mes lois, ou bien sors de mon pays. " 5 Que feras-tu donc, toi qui suis la loi de ta propre cité? A cause de tes champs et du reste de tes biens, renieras-tu tout à fait ta loi et marcheras-tu selon la loi de cette cité-ci? Prends garde qu'il ne soit dangereux de renier ta loi, car si tu veux retourner dans ta cité, crains qu'on ne t'y accueille plus, pour avoir renié la loi de ta cité, et que tu en sois exclu. 6 Veilles-y donc: puisque tu habites sur une terre étrangère, ne te réserve rien de plus que le strict nécessaire et sois prêt: ainsi, lorsqu'il plaira au maître de cette cité de t'expulser pour opposition à ses lois, tu sortiras de sa cité, tu rejoindras la tienne et tu vivras selon ta loi, sans dommage, dans la joie. 7 Veillez-y donc, vous qui servez le Seigneur et l'avez dans votre coeur; faites les oeuvres de Dieu, vous souvenant de ses commandements (Ps 103,18) et des promesses qu'il a faites, ayez confiance qu'il les tiendra si ses commandements sont observés. 8 Au lieu de champs, rachetez donc des âmes éprouvées, dans la mesure de vos moyens, et visitez les veuves et les orphelins (Jc 1,27), ne les méprisez pas: votre richesse et toutes vos installations, dépensez-les à des champs et des demeures de ce genre, puisque vous les avez reçues de Dieu. 9 Car le maître vous a enrichis pour que vous lui rendiez ces services. Il vaut beaucoup mieux acheter des champs, des biens, des maisons de ce genre: tu les retrouveras dans ta cité quand tu y retourneras. 10 Cette richesse-là est noble et sainte, elle n'entraîne ni chagrin, ni crainte, mais de la joie. Ne recherchez pas les richesses des païens, c'est dangereux pour vous, les serviteurs de Dieu. 11 Ayez vos richesses propres, qui puissent vous réjouir. Ne faites pas de fraude, ne touchez pas au bien d'autrui, ne le désirez pas. Il est mal de désirer les biens d'autrui. Accomplis ta tâche et tu seras sauvé. "



Similitude II



1 Je marchais vers mon champ et remarquant un ormeau et une vigne, je réfléchissais à ces arbres et à leurs fruits: m'apparaît le Pasteur, qui me dit: " Que penses-tu en toi-même de l'ormeau et de la vigne? - je pense, Seigneur, dis-je, qu'ils se conviennent parfaitement l'un à l'autre. 2 - Ces deux arbres, dit- il, sont mis là comme modèle pour les serviteurs de Dieu. - je voudrais savoir, dis-je, le modèle que peuvent offrir les arbres dont tu parles. Tu vois, dit-il, l'ormeau et la vigne? - Oui, dis-je, Seigneur. 3 - La vigne, elle, dit-il, porte des fruits, mais l'ormeau est un arbre stérile. Mais si elle ne grimpe pas sur l'ormeau, cette vigne, rabattue à terre, ne peut porter beaucoup de fruits et ceux qu'elle porte sont pourris, si elle n'est pas suspendue à l'ormeau. Donc, quand la vigne est attachée à l'ormeau, elle porte des fruits de par elle-même et de par l'ormeau. 4 Tu vois donc que l'ormeau aussi donne beaucoup de fruits, pas moins que la vigne, et même Plus. - Comment plus, Seigneur? dis-je. - Parce que, dit-il, la vigne suspendue à l'ormeau donne beaucoup de beaux fruits et que, rabattue à terre, elle n'en porte que de pourris et (fort) peu. Cette parabole vaut pour les serviteurs de Dieu, le pauvre et le riche. 5 - Comment, dis-je, Seigneur? Apprends-le-moi. - Écoute, dit-il. Le riche a beaucoup de biens, mais à l'égard du Seigneur, il est pauvre, parce que distrait par ses richesses; la prière et la confession au Seigneur ont pour lui trop peu d'importance et s'il les fait, elles sont brèves, faibles et sans aucun pouvoir. Mais si le riche s'attache au pauvre et qu'il subvienne à ses besoins avec la confiance que le bien qu'il fait au pauvre pourra trouver son salaire auprès de Dieu (car le pauvre est riche par la prière et la confession, et sa prière a un grand pouvoir auprès de Dieu), alors le riche subvient sans hésitation à tous les besoins du pauvre. 6 Et le pauvre secouru par le riche prie pour ce dernier et rend grâces à Dieu pour son bienfaiteur: et celui-ci redouble de zèle pour le pauvre, pour qu'il ne manque de rien dans sa vie, car il sait que la prière du pauvre est bien accueillie et riche auprès de Dieu. 7 Ainsi, tous les deux accomplissent leur tâche: le pauvre le fait par la prière - c'est sa richesse et il l'a reçue du Seigneur, il la rend au Seigneur à l'intention de celui qui l'aide. Et le riche de même, la richesse qu'il avait reçue du Seigneur, sans hésitation il la donne au pauvre. C'est là une oeuvre grande et bien accueillie de Dieu: car le riche a bien compris le sens de sa richesse et il a fait part au pauvre des dons du Seigneur et s'est acquitté convenablement de sa tâche. 8 Pour les hommes, l'ormeau paraît ne pas porter de fruit; ils ne savent ni ne comprennent que s'il survient une sécheresse, l'ormeau, qui a de l'eau, nourrit la vigne et celle-ci, continuellement pourvue d'eau, donne le double de fruits, pour elle-même et pour l'ormeau. De même les pauvres, en priant le Seigneur pour les riches, assurent un plein développement aux richesses de ces derniers, et à leur tour, les riches, en subvenant aux besoins des pauvres, donnent pleine satisfaction à leur âme. 9 Tous deux participent donc à l'oeuvre juste: celui qui agit ainsi ne sera pas abandonné de Dieu, mais sera inscrit sur les livres des vivants. 10 Heureux ceux qui possèdent et qui comprennent que c'est du Seigneur qu'ils tiennent leurs richesses, car celui qui le comprend pourra aussi rendre de bons services. «



Similitude III



1 Il me montra beaucoup d'arbres sans feuilles, qui me parurent comme morts. Ils étaient tous semblables. Il me dit: " Vois-tu ces arbres? - je les vois, Seigneur, dis-je, semblables et morts. " Il me répond en ces termes: " Ces arbres que tu vois, ce sont les habitants de ce monde. 2 - Et pourquoi donc, Seigneur, dis-je, sont-ils morts et semblables? - Parce que, dit-il, ni les justes ni les pécheurs ne se distinguent dans ce monde, mais sont semblables. Car ce monde pour les justes est un hiver et (les justes) ne se remarquent pas, puisqu'ils l'habitent avec les pécheurs. 3 En hiver, les arbres, dépouillés de leurs feuilles, sont semblables et on ne peut distinguer lesquels sont morts ou vivants: de même, dans ce monde, ne se distinguent ni les justes, ni les pécheurs; ils sont tous semblables. "



Similitude IV



Il me montre de nouveau beaucoup d'arbres, les uns verdoyants, les autres secs. Et il me dit: " Vois-tu ces arbres? - je vois, dis- je, Seigneur, que les uns sont verdoyants, les autres, secs. 2 - Ces arbres verdoyants, dit-il, ce sont les justes qui habiteront dans le monde qui arrive. Car le monde qui arrive est un été pour les justes et un hiver pour les pécheurs. Quand donc brillera la miséricorde du Seigneur, les serviteurs de Dieu pourront être distingués et ils seront visibles pour tous. 3 En été, les fruits de chaque arbre sont bien visibles et on peut savoir de quelle espèce ils sont: de même, dans ce monde-là, les fruits des justes seront bien visibles et on connaîtra qu'ils sont tous vigoureux. 4 Mais les gentils et les pécheurs - les arbres secs que tu as vus - seront trouvés tels: secs et stériles dans ce monde-là et comme du bois mort ils seront brûlés9l, il sera clair que leur conduite, au cours de leur vie, fut mauvaise. Car les pécheurs seront brûlés parce qu'ils ont péché et ne se sont pas repentis, et les gentils seront brûlés parce qu'ils n'ont pas connu leur Créateur. 5 Toi donc, porte des fruits en toi-même, afin qu'en cet été-là ton fruit soit connu. Évite les occupations multiples et ne commets plus aucun péché. Ceux qui ont beaucoup d'occupations commettent aussi beaucoup de péchés: ils sont absorbés par leurs affaires et ils ne servent plus en rien le Seigneur. 6 Comment donc, dit-il, un tel homme pourrait-il demander quelque chose au Seigneur et être exaucé, s'il ne sert pas le Seigneur? Ceux qui le servent recevront ce qu'ils demandent, mais ceux qui ne le servent pas ne recevront rien du tout. 7 Celui qui n'a qu'une occupation peut aussi servir le Seigneur; il n'est pas à craindre que son esprit se corrompe loin du Seigneur, mais il le servira avec une pensée pure. Si tu agis ainsi, tu pourras porter des fruits dans le monde qui arrive et quiconque agira ainsi portera des fruits. «



Similitude V



1

1 Je jeûnais assis sur une montagne et je rendais grâces à Dieu de tout ce qu'il avait fait pour moi (Soudain) j'aperçois le Pasteur assis près de moi qui me dit ceci: Pourquoi es-tu venu ici de si grand matin? - C'est que, Seigneur, je monte la garde. 2 - Qu'est-ce que cette garde? dit- il. - Je jeûne, Seigneur, dis-je. - Et quel est, reprend-il, le jeûne que vous observez? - Je jeûne comme d'habitude, Seigneur, dis- je. 3 - Vous ne savez pas, dit-il, jeûner pour le Seigneur, et ce n'en est pas un, ce jeûne sans valeur que vous observez. - Pourquoi dites-vous cela, Seigneur? dis-je. - Je dis, reprend-il, que ce jeûne que vous vous imaginez observer n'en est pas un; mais je vais t'enseigner quel est le jeûne agréable parfait aux yeux du Seigneur. - Oui, dis-je, Seigneur, vous me rendrez heureux si je puis connaître le jeûne agréable à Dieu. - Écoute, dit-il. 4 Dieu ne veut pas de ce jeûne vain. Car en jeûnant de cette façon pour Dieu, tu ne fais rien pour la justice. Jeûne pour Dieu de la façon suivante. 5 Ne fais rien de mal dans ta vie et sers le Seigneur avec un coeur pur; observe ses commandements (Mt 19,17) en marchant selon ses préceptes et qu'aucun mauvais désir ne monte à ton coeur. Aie confiance en Dieu; je crois que, si tu agis ainsi en le craignant et en t'abstenant de toute mauvaise action, tu vivras pour Dieu. Et si tu agis ainsi, tu mèneras à bien un jeûne important et agréable à Dieu.


2

" 1 Écoute cette parabole que je vais t'exposer, relative au jeûne. 2 Quelqu'un avait une terre et beaucoup d'esclaves. Dans une partie de sa terre, il planta une vigne, il choisit un serviteur très fidèle qui lui plaisait et sur le point de partir à l'étranger, il l'appela et lui dit: " Charge. toi de cette vigne que j'ai plantée, entoure-la d'une clôture pendant mon absence, mais n'y fais rien autre. Observe cet ordre et tu seras libre chez moi. " Le maître de l'esclave partit pour l'étranger. 3 Après ce départ, l'esclave s'occupa et entoura la vigne d'une clôture; mais la clôture achevée, il s'aperçut que la vigne était pleine d'herbes. 4 Il réfléchit et se dit en lui-même: " J'ai exécuté l'ordre du maître; maintenant, je vais bêcher la vigne et elle sera meilleure, une fois bêchée; débarrassée des herbes, elle donnera plus de fruits, puisqu'elle ne sera plus étouffée. Décidé, il bêcha la vigne et arracha toutes les herbes qui s'y trouvaient. Et la vigne devint très belle et florissante, sans les herbes qui l'étouffaient. 5 Après un certain temps revint le naître de l'esclave et de la terre; il alla à son vignoble, il le vit clôturé convenablement et en plus, bêché et débarrassé de toutes les herbes, et les vignes florissantes: il se réjouit fort des travaux de l'esclave. 6 Il appela donc son fils bien-aimé, son héritier, et ses amis qui étaient ses conseillers. Il leur dit ce qu'il avait ordonné à l'esclave et tout ce qu'il avait trouvé réalisé. Et ceux-là se réjouirent avec l'esclave du témoignage que le maître lui rendait. 7 Et le maître leur dit: " J'ai promis la liberté à cet esclave s'il exécutait l'ordre que je lui avais donné. Il l'a exécuté et en plus, il a bien travaillé la vigne et par là il m'a plu singulièrement. Aussi, en récompense de ce travail qu'il a fourni, je veux le faire cohéritier de mon fils, parce qu'il a eu une bonne idée et que, loin de l'écarter, il l'a réalisée. " 8 Le fils du maître approuva cette intention de désigner l'esclave comme son cohéritier. 9 Quelques jours plus tard, le maître faisait un banquet et il envoya du banquet beaucoup de mets à cet esclave. Celui-ci accepta les mets que le maître lui envoyait, il en retint suffisamment pour lui et distribua le reste à ses compagnons d'esclavage. 10 Ceux-ci le reçurent, se réjouirent et se mirent à prier pour lui afin que, de les avoir ainsi traités, il fût encore plus en faveur auprès du maître. 11 Celui-ci entendit parler de tout ce qui s'était passé et de nouveau, il se réjouit fort de la conduite de l'esclave. Il appela de nouveau ses amis et son fils et leur rapporta le geste qu'il avait fait à propos des mets reçus. Et eux, furent encore plus d'avis qu'il devînt cohéritier du fils du maître. «


3

1 Je lui dis: " Moi, Seigneur, je ne comprends pas ces paraboles et je ne puis en avoir idée si vous ne me les expliquez pas. 2 - Je t'expliquerai tout, dit-il, et tout ce que je te dirai, je te l'éclaircirai. 3 Garde les commandements du Seigneur (Qo 12,13 Mt 19,17) et tu plairas à Dieu et tu seras inscrit au nombre de ceux qui gardent ses commandements. Mais si tu fais du bien en dehors du commandement de Dieu, tu t'acquerras une gloire plus grande et tu seras plus estimé aux yeux de Dieu que tu ne l'aurais été. Si donc, tout en gardant les commandements de Dieu, tu y ajoutes ces bonnes oeuvres, tu te réjouiras, à condition de les faire selon mes indications. " 4 Je lui dis: " Seigneur, tout ce que vous m'indiquerez, je l'observerai. Car je sais que vous êtes avec moi. - Je serai, dit-il, avec toi, puisque tu as un tel désir de faire le bien, et je serai avec tous ceux, dit-il, qui ont le même désir. 5 Ton jeûne, dit-il, si les commandements du Seigneur sont observés, sera fort beau. Voilà donc comment tu observeras le jeûne que tu veux pratiquer. 6 Tout d'abord, garde-toi de toute parole mauvaise et de tout désir mauvais et purifie ton coeur de toutes les vanités de ce siècle. Si tu observes cela, ton jeûne sera parfait. 7 Et voici comment tu feras. Après avoir accompli ce que tu as écrit auparavant, le jour que tu jeûneras, tu ne prendras rien, sauf du pain et de l'eau et tu calculeras le prix des aliments que tu aurais pu manger ce jour-là et tu le mettras de côté pour le donner à une veuve, à un orphelin, ou à un indigent 108 et ainsi tu te feras humble pour que grâce à cette humilité, celui qui a reçu () rassasie son âme et prie le Seigneur pour toi. 8 Si donc tu accomplis le jeûne comme je te le prescris, ton sacrifice sera bien reçu (Qo 35,9 Ph 4,18; cf. Is 56,7 Mt 5,24 1P 2,5) de Dieu et ton jeûne sera inscrit et l'oeuvre ainsi accomplie sera belle, joyeuse, bien accueillie par le Seigneur. 9 Voilà ce que tu observeras avec tes enfants et toute ta maison. Et par là tu seras heureux et tous ceux qui, après avoir entendu ces préceptes, les observeront, seront heureux et tout ce qu'ils demanderont au Seigneur, ils l'obtiendront. "


4

1 Je lui demandai instamment de m'expliquer le sens symbolique du champ, du maître, de la vigne, de l'esclave qui avait clôturé la vigne, des pieux et des herbes arrachées de la vigne, du fils et des amis conseillers. Car j'avais compris que tout cela était une parabole. 2 Il me dit en réponse: " Tu es bien hardi avec tes questions ! Tu ne dois pas du tout poser de questions, dit-il, car si quelque chose doit t'être montré, il te le sera. " Je lui dis: " Seigneur, tout ce que vous me montrerez sans l'expliquer, c'est en vain que je l'aurai vu et je n'en saisirai pas le sens. De même, si vous me dites des paraboles sans me les expliquer, c'est en vain que aurai entendu quelque chose de vous. " 3 De nouveau il me répondit en ces termes: " Tout serviteur de Dieu qui a le Seigneur dans son coeur peut lui demander la compréhension et il l'obtient (Jc 1,5-6 1R 3,11); et il peut alors s'expliquer n'importe quelle parabole et grâce au Seigneur tout ce qui est dit en paraboles lui devient compréhensible. Mais ceux qui sont nonchalants et paresseux pour la prière hésitent à demander au Seigneur. 4 Le Seigneur est miséricordieux et il exauce tous ceux qui le prient sans hésitation. Quant à toi qui as été raffermi par l'ange glorieux, qui as reçu de lui une telle prière et qui n'es pas paresseux, pourquoi ne demandes-tu pas au Seigneur - et ne reçois-tu pas de lui - la compréhension? " 5 Je lui dis: " Seigneur, puisque je vous ai près de moi, c'est vous nécessairement que je dois prier et questionner. Car vous me montrez tout et vous me parlez. Si je voyais ou entendais cela sans vous, c'est au Seigneur que je demanderais de m'expliquer. "


5

1 " Je t'ai déjà dit, reprit-il, et il n'y a pas longtemps, que tu es rusé et hardi pour demander l'explication des paraboles. Mais puisque tu es si persévérant, je t'expliquerai le sens symbolique du champ et de tout ce qui s'y rapporte, pour que tu puisses l'expliquer à tous. Entre donc, dit-il, et comprends 2 Le champ, c'est ce monde-ci (Mt 13,38) et le maître du champ, c'est celui qui a créé toutes choses (Ep 3,9 Ap 3,11 He 3,4 Qo 18,1), qui les a organisées et qui leur a donné la force (Ps 68,29). Le fils, c'est le Saint-Esprit et l'esclave, c'est le Fils de Dieu; les vignes, c'est ce peuple qu'il a lui-même planté. 3 Les pieux, ce sont les saints anges du Seigneur qui retiennent son peuple. Les herbes arrachées à la vigne sont les iniquités des serviteurs de Dieu; les mets que du festin il a envoyé à l'esclave sont les commandements qu'il a donnés à son peuple par l'intermédiaire de son fils. Les amis et conseillers sont les saints anges créés les premiers. Le voyage du maître, c'est le temps qui reste jusqu'à la parousie de Dieu. " 4 Je lui dis: " Seigneur, tout cela est grand, admirable et glorieux. Est-ce que j'aurais pu, Seigneur, dis-je, comprendre cela par moi-même? Aucun autre homme non plus, même très intelligent, ne pourrait le comprendre. Expliquez-moi encore, Seigneur, ce que je vais vous demander. 5 - Parle, dit-il, si tu désires une explication. - Pourquoi, Seigneur, dis-je, le Fils de Dieu apparaît-il dans la parabole sous la forme d'un esclave "


6

1 " Écoute, dit-il, le Fils de Dieu n'apparaît pas sous la forme d'un esclave, mais avec grande puissance et souveraineté. - Comment, Seigneur, dis-je, je ne comprends pas. 2 - Puisque, dit-il, Dieu a planté le vignoble, c'est-à-dire qu'il a créé son peuple et l'a confié à son Fils. Et son Fils a constitué les anges gardiens des hommes de ce peuple. Et lui-même a purifié leurs péchés au prix d'un grand labeur et en supportant de grandes peines, car personne ne peut bêcher une vigne sans peine et sans fatigue. 3 Lui donc, après avoir purifié les péchés de son peuple, il leur a montré les sentiers de la vie (Ps 15,11 Pr 16,17) en leur donnant la loi qu'il avait reçue de son Père (Jn 10,18 Jn 12,49 Jn 14,31 Jn 15,10). Tu vois, dit-il qu'il est le Seigneur de son peuple, puisqu'il a reçu plein pouvoir de son Père (Mt 28,18 Ep 1,20-23). 4 Quant au fait que le maître a pris son fils comme conseiller et les anges glorieux, au sujet de l'héritage à accorder à l'esclave, écoute. 5 L'Esprit- Saint préexistant, qui a créé toutes choses, Dieu l'a fait habiter dans la chair qu'il avait choisie. Cette chair donc, dans laquelle l'Esprit-Saint prit demeure, servit fort bien l'Esprit, en marchant dans la voie de la sainteté et de la pureté, sans souiller l'Esprit en aucune façon. 6 Elle s'était conduite dignement, saintement; elle avait pris sa part des labeurs de l'Esprit et avait collaboré avec lui en toute chose; elle avait vécu de fermeté et de courage: c'est pourquoi Dieu la choisit comme associée de l'Esprit-Saint. Car la tenue de cette chair avait plu à Dieu: elle ne s'était pas souillée sur terre pendant queue tenait l'Esprit-Saint. 7 Il prit donc comme conseiller le fils et les anges glorieux pour que cette chair qui avait servi l'Esprit-Saint sans reproche, obtînt un lieu de repos et ne parût pas perdre le salaire de ses services. Car toute chair recevra sa rémunération, qui sera trouvée intacte et sans tache et où l'Esprit-Saint aura pris demeure. 8 Tu as ainsi l'explication de cette parabole. "


7

1 " J'ai eu grand plaisir, Seigneur, dis-je, à entendre l'explication. - Écoute maintenant, dit-il: garde ta chair pure et intacte, pour que l'esprit qui est venu habiter en elle porte témoignage en sa faveur et quelle soit justifiée. 2 Veille à ce que ne monte jamais à ton coeur l'idée que ta chair est périssable et veille à ne pas en abuser par quelque souillure. Si tu souilles ta chair, tu souilleras aussi l'Esprit-Saint; si donc tu souilles ta chair, tu ne vivras pas. 3 - Seigneur, dis-je, s'il y eut ignorance avant qu'on entende ces paroles, comment sera sauvé l'homme qui a souillé sa chair? - Au sujet des ignorances antérieures, dit- il, Dieu seul peut donner la guérison, car il a tout pouvoir. 4 Mais désormais veille sur toi-même et le Seigneur, dans sa grande miséricorde, les guérira, si désormais tu ne souilles pas ta chair ni l'esprit. Car les deux vont ensemble et ils ne peuvent être souillés séparément. Garde-les donc purs tous les deux et tu vivras pour Dieu. "



Similitude VI



1

1 Assis dans ma maison, je glorifiais le Seigneur pour tout ce que j'avais vu et à propos des préceptes, je découvrais qu'ils sont beaux, forts, joyeux, glorieux et capables de sauver l'âme de l'homme (Jc 1,21) et je me disais: " je serai heureux si je marche selon ces préceptes et quiconque marchera dans cette voie sera heureux " (Ps 1,1-2 Ps 119,1). 2 Pendant que je me dis cela, je le vois assis tout à coup à côté de moi et me disant ceci: " Pourquoi cette hésitations à propos des préceptes que je t'ai donnés? Ils sont beaux. N'hésite en rien; au contraire, revêts-toi de la foi du Seigneur et tu marcheras dans leur voie. Car moi, je t'affermirai en eux. 3 Ces préceptes sont utiles à ceux qui font pénitence, car s'ils ne marchent pas dans cette voie, leur pénitence sera inutile. 4 Vous donc qui faites pénitence, rejetez les vices de ce monde qui vous anéantissent. Revêtus de toute la vertu de justice, vous pourrez observer ces préceptes; mais n'ajoutez plus rien à vos péchés. Et si vous n'y ajoutez rien, vous ferez tomber beaucoup de vos péchés antérieurs. Marchez donc selon ces préceptes et vous vivrez pour Dieu. Tout cela, c'est moi qui vous l'ai dit. " 5 Après qu'il m'eut dit cela, il reprend: " Allons dans les champs, et je vous montrerai les pasteurs des brebis. - Allons-y, dis-je, Seigneur. " Nous allâmes dans une plaine et là, il me montre un berger tout jeune, complètement vêtu de jaune. 6 Il paissait de très nombreuses brebis et ces brebis vivaient comme dans les voluptés et les délices; elles étaient joyeuses et bondissaient çà et là; et le berger lui-même était fort content de son troupeau; sa physionomie était toute joyeuse et il allait et venait parmi ses brebis. Je vis aussi d'autres brebis ensemble dans les délices et les voluptés; toutefois, elles ne bondissaient pas.


2

1 Il me dit: " Vois-tu ce berger? - Je vois, Seigneur, dis-je. - C'est, dit-il, l'ange de volupté et d'erreur. Il anéantit les âmes des serviteurs de Dieu, de ceux qui sont vains - en les détournant de la vérité, en les trompant par des désirs mauvais, dans lesquels ils meurent. 2 Car il oublient les préceptes du Dieu vivant et marchent dans les erreurs et les voluptés vaines et ils vont à leur perte de par cet ange: pour les uns, c'est la mort, pour les autres, (seulement) la corruption. " 3 Je lui dis: " Seigneur, je ne sais ce qu'est cette mort et cette corruption. - Écoute, dit-il. Toutes les brebis que tu as vues fort joyeuses et bondissantes, ce sont ceux qui se sont définitivement écartés de Dieu et qui se sont livrés aux passions de ce monde. Pour eux, il n'y a pas de pénitence qui donne la vie, car ils ont blasphémé le nom du Seigneur; pour eux, c'est donc la mort. 4 Celles que tu as vues paître dans le même lieu sans bondir, ce sont ceux qui se sont livrés aux voluptés et aux erreurs, mais sans aucun blasphème contre le Seigneur. Ils sont donc (seulement) corrompus loin de la vérité; pour eux existe un espoir de pénitence par quoi ils pourraient vivre. La corruption comporte donc un certain espoir de restauration, alors que la mort comporte la perdition éternelle. " 5 Nous avançâmes un peu et il me montra un berger de grande taille, sauvage d'aspect, entouré d'une peau de chèvre blanche, une besace sur l'épaule avec dans la main un très solide bâton à noeuds et un long fouet. fi avait le regard si sévère qu'il faisait peur: tel était son regard ! 6 Ce berger recevait du tout jeune berger les brebis qui paissaient dans les délices et les voluptés, mais sans bondir, et il les poussait dans un lieu escarpé plein de chardons et d'épines, si bien qu'elles ne pouvaient s'en dégager: au contraire, elles s'y empêtraient. 7 Là, embarrassées, elles paissaient les chardons et les épines et elles souffraient beaucoup des écorchures que l'ange leur faisait. Il les chassait de-ci de-là sans leur donner aucun répit: bref, ces brebis n'étaient jamais tranquilles.


3

1 De les voir ainsi fouettées et malmenées, je me faisais du chagrin pour elles: tant elles étaient tourmentées sans aucun répit. 2 Je dis au Pasteur qui causait avec moi: " Seigneur, quel est ce berger si cruel, si sévère, qui n'a absolument pas pitié de ces brebis? - C'est, dit-il, l'ange du châtiment, l'un des anges justes, mais préposé au châtiment. 3 Il reçoit donc ceux qui errent loin de Dieu et qui ont suivi la voie des passions et des erreurs de ce monde; il leur inflige suivant ce que chacun mérite, des châtiments terribles et variés. 4 - Je voudrais, Seigneur, dis-je, connaître la nature de ces châtiments variés. Écoute, dit-il, les diverses épreuves et châtiments: ce sont ceux de la vie; car ils sont châtiés, les uns par des dommages, d'autres par l'indigence, d'autres par des maladies diverses, d'autres par une insécurité totale; d'autres sont outragés par des gens indignes et subissent bien d'autres tourments. 5 Beaucoup de gens, en effet, sans suite dans leurs intentions, entreprennent mille choses sans que rien leur réussisse et ils disent que leurs affaires ne marchent pas bien et l'idée qu'ils ont commis des turpitudes ne leur monte pas au coeur; au contraire, ils accusent le Seigneur. 6 Quand donc ils sont accablés par toutes ces épreuves, alors ils me sont livrés en vue d'une bonne formation et ils s'affermissent dans la foi du Seigneur (Ps 51,10) et le restant de leurs jours, ils le servent avec un coeur pur. Lorsque donc ils font pénitence, alors les turpitudes qu'ils ont commises leur remontent au coeur, alors ils glorifient le Seigneur de ce qu'il est un juge équitable (Ps 7,12 2M 12,5 2Tm 4,8) et que chacun a souffert justement selon ses actes (cf. Mt 16,27 Ap 2,23 Ps 62,13). Désormais, ils servent le Seigneur d'un coeur pur et toutes leurs affaires marchent bien, car ils reçoivent du Seigneur tout ce qu'ils demandent (Mt 21,22 1Jn 3,22). Et alors ils glorifient le Seigneur de m'avoir été livrés et ils ne subissent plus aucun mal. "


4

1 Je lui dis: " Seigneur, expliquez-moi encore ceci. Que recherches-tu encore? dit-il. - Est-ce que les efféminés et les égarés, Seigneur, dis-je, sont torturés pendant un temps égal à celui qu'ils ont passé dans les voluptés et les égarements? " Il me répond: " Ils sont torturés pendant un temps égal. 2 - Leurs tortures sont brèves, Seigneur, dis-je. Il faudrait en effet que des gens qui vivent ainsi dans les voluptés et oublient Dieu soient torturés sept fois plus longtemps. " 3 Il me dit: " Insensé: Tu ne saisis pu la force de la torture. - Si je saisissais, Seigneur, dis-je, je ne demanderais pas que vous me réexpliquiez. - Écoute, dit-il, voici leur force respective. 4 La volupté et l'erreur durent une heure, mais une heure de torture vaut trente jours"4 Si donc on passe un jour dans les délices et l'erreur, et un jour dans les tortures, ce jour de torture équivaut à une année entière. Autant de jours on passe dans les voluptés, autant d'années on passe dans les tortures. Tu vois donc, dit-il, que la durée de la volupté et de l'erreur est très réduite, mais que celle du châtiment et de la torture est longue. "


5

1 " Je n'ai pas tout compris, Seigneur, dis-je, de la durée de l'erreur, de la volupté et de la torture expliquez-le-moi plus clairement. " Il me dit en réponse: 2 " Ta stupidité persiste et tu ne veux pas purifier ton coeur et servir Dieu. Veille, dit-il, à ce que les temps ne s'accomplissent et que tu ne sois trouvé insensé. Écoute, dit-il, pour comprendre ce que tu souhaites. 3 Celui qui vit un jour dans les voluptés et l'erreur et n'en fait qu'à sa tête, se revêt d'une grande démence et ne se rend pas compte de ce qu'il fait: le lendemain, il oublie ce qu'il a fait la veille. La volupté et l'erreur n'ont pas de mémoire à cause de la démence dont elles sont revêtues. Mais quand le châtiment et les supplices s'attachent à un homme, ne serait-ce qu'un jour, c'est pendant toute une année que cet homme est châtié et supplicié, car le châtiment et le supplice ont la mémoire longue. 4 Ainsi éprouvé et châtié pendant tout un an, il se souvient alors des voluptés et de l'erreur et reconnaît que c'est à cause d'elles qu'il subit ces maux Tout homme vivant dans la volupté et l'erreur est ainsi éprouvé parce que possédant la vie il s'était livré à la mort 5 Quelles sont, Seigneur, dis-je, les voluptés nuisibles? Tout ce que l'homme fait avec plaisir, dit-il, est volupté. Ainsi le colérique, qui agit selon sa passion, s'adonne à la volupté, de même l'adultère, l'ivrogne, le médisant, le menteur, l'ambitieux, le spoliateur, et quiconque faisant de même agit selon sa maladie, s'adonne par cet acte à la volupté. 6 Toutes ces voluptés sont mauvaises pour les serviteurs de Dieu. C'est donc à cause de ces erreurs que souffrent ceux qui sont châtiés et éprouvés. 7 Mais il y a aussi des voluptés qui sauvent les hommes, car beaucoup de gens éprouvent une volupté à faire le bien: c'est leur propre plaisir qui les y pousse. Cette volupté-là est utile aux serviteurs de Dieu et procure la vie à un tel homme. Les voluptés nuisibles dont nous avons parlé ne lui attirent qu'épreuves et châtiments; et s'ils s'obstinent sans se repentir, ils s'attirent la mort. "



Similitude VII



1 Peu de jours après, je le vis dans la même plaine où j'avais vu aussi les bergers et il me dit: " Que cherches-tu encore? - Me voici, Seigneur, dis-je, pour vous demander de faire sortir de chez moi le pasteur justicier, car il m'impose trop de tribulations. - Il faut, dit-il, que tu aies des tribulations; c'est ainsi qu'en a décidé l'ange glorieux à ton égard: il veut que tu sois éprouvé. - Qu'ai-je donc fait, Seigneur, dis-je, de si pervers pour être livré à cet ange? 2 - Écoute, dit-il, tes péchés sont nombreux, mais pas assez graves pour que tu sois livré à cet ange. En revanche, ta maison a commis de grands péchés, de grandes iniquités et l'ange glorieux s'est irrité des forfaits de tes gens et c'est pourquoi il a ordonné que tu aies des tribulations pendant quelque temps, pour que ceux-là aussi se repentent et se purifient de toute passion de ce monde. Quand ils se seront repentis et purifiés, alors l'ange du châtiment s'éloignera de toi. " 3 Je lui dis: " Seigneur, si eux ont commis de quoi irriter l'ange glorieux, moi, qu'ai-je fait? - Ils ne peuvent, dit-il, avoir des tribulations autrement que si tu en as, toi, la tête de la maison. Car si tu en as, nécessairement ils en auront aussi; mais si tu connais la prospérité, aucune tribulation ne peut les atteindre. 4 - Mais voyez, Seigneur, dis-je, ils se sont repentis du fond de leur coeur. - Tu te figures donc que les péchés de ceux qui se repentent leur sont remis d'emblée? Pas du tout. Il faut que celui qui s'est repenti éprouve son âme, s'humilie grandement dans toute sa con, duite et soit accablé de beaucoup de tribulations variées. Et s'il supporte les tribulations qui lui arrivent, celui qui a tout créé et tout affermi (Ep 3,9 Ps 68,29) fera preuve d'une grande miséricorde et lui donnera la guérison, 5 et cela complètement, s'il voit le coeur du pénitent pur de toute action mauvaise. Il est donc utile à toi et à ta maison d'avoir des tribulations. Mais pourquoi tant parler? Tu dois en avoir, comme l'a ordonné cet ange du Seigneur qui t'a confié à moi. Et rends grâces au Seigneur de ce qu'il la jugé digne de connaître d'avance ta tribulation: ainsi, la connaissant d'avance, tu la supporteras vaillamment. " 6 Je lui dis: " Seigneur, soyez avec moi, et je pourrai supporter toute tribulations. - Je serai, dit-il, avec toi, et je demanderai à l'ange justicier de t'accabler sans trop d'acharnement. Mais pendant peu de temps tu auras des tribulations et ensuite tu seras rétabli dans ton rang. Seulement, continue à t'humilier et à servir le Seigneur Dieu du fond d'un coeur pur, et tes enfants aussi, et ta maison, et marche dans la voie des préceptes que je t'ai donnés; ainsi, ta pénitence pourra être ferme et pure. 7 Et si tu observes cela avec ta maison, toute tribulations s'éloignera de toi; et la tribulation s'éloignera de tous ceux qui marcheront dans la voie de mes préceptes. "



Similitude VIII



1

Il me montra un grand saule couvrant des plaines et des montagnes, et à l'abri sous le saule étaient venus tous ceux qui sont appelés selon le nom du Seigneur. 2 Se tenait debout sous le saule l'ange glorieux du Seigneur, d'une taille énorme, avec une grande faucille et il coupait des branches du saule et il les donnait à la foule abritée sous le saule. Il leur remettait de petites branches d'environ une coudée. 3 Quand tout le monde eut reçu sa branche, l'ange déposa sa faucille et cet arbre était (malgré tout) entier, comme je l'avais vu (auparavant). 4 Je m'étonnais, me disant en moi-même: " Comment se fait-il qu'avec tant de rameaux enlevés cet arbre soit (encore) entier? " Le Pasteur me dit - " Ne t'étonne pas de ce que l'arbre, avec tant de rameaux enlevés, soit encore entier. Allons ! dit-il, regarde bien tout et on t'expliquera ce que c'est. " 5 L'ange qui avait remis les rameaux à la foule les redemanda; ils étaient appelés dans l'ordre selon lequel ils les avaient reçus et chacun lui rendait le rameau. L'ange du Seigneur les reprenait et les examinait. 6 De certains, il recevait des rameaux desséchés et mangés comme par des vers et l'ange disait à ceux qui remettaient de tels rameaux de former un groupe séparé. 7 D'autres remettaient des rameaux desséchés, mais non mangés par des vers et l'ange leur disait aussi de former un groupe séparé. 8 D'autres les remettaient à moitié desséchés, et eux aussi formaient un groupe séparé. 9 D'autres remettaient des rameaux à moitié desséchés et fendillés, et eux aussi formaient un groupe séparé. 10 D'autres remettaient leurs rameaux verts et fendillés, et eux aussi formaient un groupe séparé. 11 D'autres remettaient des rameaux dont une moitié était sèche et l'autre verte, et eux aussi formaient un groupe séparé. 12 D'autres rapportaient leurs rameaux verts aux deux tiers et desséchés pour le reste, et eux aussi formaient un groupe séparé. 13 D'autres remettaient leurs rameaux secs aux deux tiers et verts pour le reste, et eux aussi formaient un groupe séparé. 14 D'autres remettaient leurs rameaux presque complètement verts: un tout petit bout était desséché, rien que la pointe, mais ils étaient fendillés; et eux aussi formaient un groupe séparé. 15 Les rameaux de certains autres n'avaient qu'un tout petit bout vert, tout le reste étant desséché; et eux aussi formaient un groupe séparé. 16 D'autres revenaient avec des rameaux verts comme ils les avaient reçus de l'ange. La plus grande partie de la foule remettait de tels rameaux et l'ange s'en réjouissait beaucoup; et eux aussi formaient un groupe séparé. 17 D'autres remettaient leurs rameaux verts avec de nouvelles pousses, et eux aussi formaient un groupe séparé. 18 D'autres remettaient leurs rameaux verts avec des pousses, mais ces dernières portaient comme des fruits et les hommes que l'on trouvait porteurs de tels rameaux étaient très joyeux et l'ange se réjouissait à leur propos et le Pasteur aussi en était très joyeux avec lui.


2

1 L'ange du Seigneur ordonna qu'on apportât des couronnes, et des couronnes furent apportées qui semblaient faites de palmes et il couronna les hommes qui avaient remis les rameaux avec des pousses et des fruits, et il les envoya dans la tour. 2 Et il envoya aussi dans la tour les autres qui avaient remis des rameaux verts avec des pousses, mais sans fruits sur ces dernières, et il les marquait d'un signe. 3 Tous ceux qui allaient dans la tour avaient des vêtements blancs comme neige. 4 Et ceux qui avaient remis leurs rameaux verts comme il les avaient reçus, il les envoyait aussi, après leur avoir donné un vêtement blanc et un signe. 5 Après avoir terminé, l'ange dit au Pasteur: " Moi, je m'en vais; toi, fais entrer ceux-ci dans les murs, où chacun mérite d'habiter. Examine avec soin leurs rameaux et ne les fais entrer qu'ensuite; fais cet examen sérieusement; veille à ce qu'aucun ne t'échappe et si quelqu'un t'échappe, dit-il, moi, je les contrôlerai à l'autel. " Sur ces mots au Pasteur, il s'en alla. 6 Après son départ, le Pasteur me dit: " Prenons les rameaux de tous (les autres) et plantons-les, pour voir si quelques-uns d'entre eux pourront vivre. " je lui dis: " Seigneur, ces rameaux secs, comment peuvent-ils vivre? " 7 Il me répond: c Cet arbre est un saule, et il est vivace de naturel. Si donc on plante ces rameaux et qu'ils reçoivent un peu de sève, beaucoup d'entre eux vivront. Et puis, j'essaierai de leur donner de l'eau; si l'un d'entre eux peut vivre, je me réjouirai avec eux et s'il ne vit pas, je ne serai pas convaincu de négligence. " 8 Le Pasteur me demanda de les appeler comme ils étaient rangés; ils vinrent groupe par groupe et remirent leurs rameaux au Pasteur. Le Pasteur les reprenait et, dans l'ordre, il les plantait et ensuite leur versait tant d'eau qu'on ne les voyait plus. 9 Après les avoir arrosés, il me dit: " Allons-nous-en et revenons dans peu de jours examiner ces rameaux, car celui qui a créé cet arbre souhaite que vivent tous ceux qui reçoivent un rameau de lui. Et moi, j'espère que ces rameaux, trouvant de l'humidité et gorgés d'eau, vivront pour la plupart. "


3

1 Je lui dis: " Seigneur, fais-moi savoir ce qu'est cet arbre, car je ne m'explique pas qu'amputé de tant de branches, il soit encore entier, sans qu'absolument rien en paraisse coupé. Voilà ce que je ne m'explique pas. 2 - Écoute, dit-il. Ce grand arbre qui couvre des plaines, des montagnes et toute la terre, c'est la loi de Dieu, donnée au monde entier, et cette loi, c'est le Fils de Dieu annoncé jusqu'aux confins de la terre. Les peuples qui se trouvent sous l'arbre, ce sont ceux qui ont entendu l'annonce et qui ont cru en elle. 3 L'ange grand et glorieux, c'est Michel qui détient le pouvoir sur ce peuple et qui le gouverne. C'est lui qui donne la loi et la met dans le coeur des croyants. Il examine donc si ceux à qui il a donné la loi l'ont bien observée. Tu vois aussi beaucoup de rameaux devenus inutiles: tu reconnaîtras en eux tous ceux qui n'ont pas observé la loi et tu verras la demeure de chacun. " 5 Je lui dis: " Seigneur, pourquoi a-t-il envoyé les uns dans la tour et vous a-t-il laissé les autres? - Tous ceux, dit- il, qui ont transgressé la loi qu'ils ont reçue de lui, il les a laissés en mon pouvoir en vue de la pénitence, et tous ceux qui se sont plu dans la loi et l'ont observée, il les tient en son propre pouvoir. 6 - Quels sont donc, Seigneur, dis-je, ceux qui ont été couronnés et qui se rendent dans la tour? " En réponse il me dit: " Ces hommes couronnés sont ceux qui ont lutté avec le diable et qui l'ont vaincu: ils ont subi la mort pour la loi. 7 Les autres qui ont remis leurs rameaux verts avec de nouvelles pousses, mais sans fruits, ont été éprouvés pour la loi, mais ils n'en sont pas morts et n'ont pas renié la loi non plus. 8 Ceux qui les ont remis verts comme ils les avaient reçus, sont des saints, des justes qui ont marché loin avec un coeur pur et qui ont gardé les commandements du Seigneur (Qo 12,13). Tu sauras le reste quand j'examinerai ces rameaux plantés et arrosés. "


4

1 Peu de jours après, nous revînmes dans ce lieu et le Pasteur s'assit à la place de l'ange de grande taille et moi j'étais à ses côtés. Il me dit: " Revêts-toi d'un tablier et aide-moi. " Je me revêtis d'un tablier propre, fait avec un sac. 2 Me voyant revêtu et prêt à l'aider: " Appelle, dit-il, les hommes dont le rameau a été planté, dans l'ordre où ils les ont remis. J'allai dans la plaine et les appelai tous, et tous les groupes se formèrent. 3 Il leur dit: " Que chacun arrache son propre rameau et me l'apporte. " 4 Les remirent les premiers ceux dont les rameaux avaient été desséchés et mutilés: ils se trouvèrent pareillement desséchés et mutilés; il leur dit de former un groupe séparé. 5 Ensuite les remirent ceux qui avaient des rameaux desséchés, mais non mutilés. Certains d'entre eux les remirent verts, d'autres, desséchés et rongés comme par des vers. A ceux qui les avaient remis verts, il dit de former un groupe séparé; à ceux qui les avaient remis desséchés et rongés, il dit de se mettre avec les premiers. 6 Ensuite les remirent ceux qui en avaient eu à moitié desséchés et fendillés, et beaucoup d'entre eux les remirent verts et sans fentes; certains, verts, avec de nouvelles pousses et des fruits sur ces dernières, comme en avaient ceux qui étaient allés couronnés dans la tour. Certains les remirent desséchés et rongés, d'autres, desséchés, mais non rongés, d'autres, comme ils étaient auparavant, à moitié desséchés et fendillés. Et il leur dit de se séparer, les uns rejoignant leurs groupes respectifs, les autres restant à part.


5

1 Les remettaient ensuite ceux qui avaient eu des rameaux verts mais fendillés. Tous ceux-là les remirent verts et prirent place dans leur propre groupe. Le Pasteur se réjouit de ce que tous s'étaient transformés et s'étaient débarrassés de leurs fentes. 2 Les remirent aussi ceux qui en avaient eu à moitié verts et à moitié desséchés. Les rameaux de certains furent trouvés entièrement verts, de certains autres, à moitié verts, d'autres, desséchés et rongés, d'autres encore verts avec de nouvelles pousses. Tous ceux-là furent envoyés vers leurs groupes respectifs. 3 Les remirent ensuite ceux qui en avaient eu dont les deux tiers étaient verts et un tiers desséché. Beaucoup d'entre eux les remirent verts, beaucoup à moitié verts, d'autres, desséchés et rongés. Tous ceux-là prirent place dans leurs propres groupes. 4 Les remirent ensuite ceux qui avaient eu des rameaux desséchés aux deux tiers et verts pour le reste; beaucoup d'entre eux les remirent à moitié desséchés, certains, desséchés et rongés, certains encore, à moitié desséchés et fendillés; très peu les remirent verts; et tous ceux-là prirent place dans leurs groupes respectifs. 5 Les remirent ensuite ceux qui avaient eu des rameaux verts, mais avec un rien de desséché et de fendillé; parmi eux, certains les remirent verts et certains verts avec de nouvelles pousses. Ceux-là aussi s'en allèrent dans leurs groupes respectifs. 6 Les remirent ensuite ceux qui en avaient eu avec un rien de vert et tout le reste desséché. Les rameaux de ceux-là furent trouvés pour la plus grande part verts avec de nouvelles pousses et des fruits sur celles-ci, et d'autres, entièrement verts. À ce propos, le Pasteur se réjouit très fort de les avoir trouvés tels. Ceux-là aussi s'en allèrent chacun dans son propre groupe.


6

1 Après avoir examiné les rameaux de tout le monde, le Pasteur me dit: " Je t'ai dit que cet arbre est vivace. Vois-tu, dit- il, combien ont fait pénitence et ont été sauvés? - Je vois, Seigneur, dis-je. - Pour que tu voies que la miséricorde de Dieu est grande et glorieuse, il a aussi donné un esprit à ceux qui sont dignes de la pénitence. 2 - Pourquoi donc, Seigneur, dis-je, tous n'ont-ils pas fait pénitence? - Ceux que le Seigneur a vus sur le point de purifier leur coeur et de le servir du fond de leur âme, il leur a accordé la pénitence. Ceux dont il vit la fourberie et la perversité, prêts à ne faire pénitence que par hypocrisie, à ceux-là il n'a pas accordé la pénitence, de peur qu'ils ne blasphèment de nouveau sa loi. " 3 Je lui dis: " Seigneur, montrez-moi maintenant ce que sont ceux qui vous ont remis les rameaux, et quelle est leur demeure. Ainsi, après l'avoir entendu, ceux qui ont cru et ont reçu le sceau, mais qui l'ont brisé et ne l'ont pas gardé entier, connaîtront leurs actes, se repentiront et recevront de vous un insigne; et ils glorifieront le Seigneur de ce qu'il a eu pitié d'eux et vous a envoyé pour renouveler leurs esprits. 4 - Écoute, dit-il. Ceux dont les rameaux furent trouvés desséchés et rongés de vers, ce sont les apostats, traîtres à l'Église, qui dans leurs péchés ont blasphémé le Seigneur et qui encore ont rougi du nom du Seigneur invoqué sur eux (Ac 15,17 Jc 2,7 Gn 48,16; etc.). Ceux-là donc pour Dieu sont morts définitivement. Tu vois que pas un d'entre eux n'a fait pénitence, même après avoir entendu les paroles que, sur mon ordre, tu leur as dites. La vie s'est donc retirée de telles gens. 5 Ceux qui les ont remis desséchés, mais non pourris, ils sont tout près des premiers: c'étaient des hypocrites qui introduisaient des doctrines hétérodoxes et détournaient les serviteurs de Dieu et surtout les pécheurs qu'ils empêchaient de faire pénitence, en les convainquant par des doctrines folles. Ceux-là ont un espoir de faire pénitence. 6 Et tu vois que beaucoup d'entre eux ont déjà fait pénitence depuis que tu leur as dit mes préceptes. D'autres encore feront pénitence et tous ceux qui ne feront pas pénitence ont déjà perdu la vie; mais tous ceux d'entre eux qui se sont repentis sont devenus bons et leur demeure a été fixée dans les premiers murs; certains même sont montés dans la tour. Tu vois donc, dit-il, que le repentir des pécheurs assure la vie, et l'impénitence, la mort.


7

" 1 Écoute aussi ce qui concerne ceux qui les ont remis à moitié desséchés et fendillés. Ceux parmi eux dont les rameaux étaient seulement à moitié desséchés, sont les indécis; ils ne sont ni vivants ni morts. 2 Ceux qui les avaient à moitié desséchés et fendillés, ce sont des indécis et des médisants qui ne sont jamais en paix entre eux (1Th 5,13), mais toujours en dispute. Eux aussi cependant ont encore la possibilité de faire pénitence. Tu vois, dit-il, que certains d'entre eux ont fait pénitence et de tous on peut encore espérer la pénitence. 3 Tous ceux d'entre eux, dit-il, qui ont fait pénitence ont leur demeure dans la tour; tous ceux d'entre eux qui mettront trop de temps à se repentir habiteront les murs (extérieurs); ceux qui ne feront pas pénitence, mais s'obstineront encore dans leur conduite, mourront de mort certaine. 4 Ceux qui ont remis des rameaux verts, mais fendillés ont toujours été fidèles et bons, mais il y avait entre eux de la jalousie pour des questions de priorité et d'honneurs. Et ils sont tous bien fous de rivaliser ainsi pour les premiers rangs. 5 Mais après avoir entendu mes préceptes, puisqu'ils étaient bons, ils se sont purifiés et ont rapidement fait pénitence. Et leur demeure fut fixée dans la tour. Mais si l'un d'entre eux en revient aux dissensions, il sera rejeté de la tour et perdra sa vie. 6 La vie appartient à tous ceux qui observent les commandements du Seigneur (Qo 12,13). Or, dans les commandements, il n'est question ni de priorité, ni d'honneurs, mais de patience et d'humilité pour l'homme. C'est dans de telles gens que réside la vie du Seigneur; dans les querelleurs et les violateurs de la loi, c'est la mort.


8

" 1 Ceux qui ont remis leurs rameaux à moitié verts et à moitié desséchés, ce sont ceux qui sont ballottés dans les affaires et qui ne s'attachent pas aux saints. C'est pourquoi en eux une moitié vit et l'autre moitié est morte. 2 Mais beaucoup, après avoir entendu mes commandements, ont fait pénitence et tous ceux-là du moins ont leur demeure dans la tour. Certains autres se sont définitivement éloignés: ils n'ont donc plus de repentir (possible). Car à cause de leurs affaires, ils ont blasphémé le Seigneur et l'ont renié. Ils ont donc perdu la vie de par le crime qu'ils ont commis. 3 Beaucoup d'autres sont indécis: ceux-là ont encore la possibilité de faire pénitence, s'ils le font vite, et leur de. meure sera dans la tour. S'ils y mettent trop de temps, ils habiteront dans les murs (extérieurs) et s'ils ne font pas pénitence, ils ont déjà perdu, eux aussi, la vie. 4 Ceux qui les ont remis verts aux deux tiers et desséchés pour le restera ce sont ceux qui ont renié de diverses façons. 5 Beaucoup d'entre eux ont fait pénitence et sont allés habiter dans la tour. Beaucoup se sont éloignés définitivement de Dieu: ceux-là ont perdu définitivement la vie. Certains d'entre eux ont hésité et douté: ceux-là ont encore une pénitence possible, s'ils la font vite, sans s'obstiner dans leurs plaisirs. Mais s'ils s'obstinent dans leur conduite, eux-mêmes travaillent à leur mort.


9

" 1 Ceux qui ont remis des rameaux desséchés aux deux tiers et verts pour le reste, ce sont ceux qui ont été fidèles, mais qui se sont enrichis et ont acquis trop de renom auprès des gentils. Ils se sont revêtus d'un grand orgueil et sont devenus arrogants, ont abandonné la vérité et se sont séparés des justes; bien mieux, ils ont vécu avec les gentils et cette voie leur est devenue plus agréable. Ils ne se sont pas éloignés définitivement de Dieu: ils sont restés dans la foi sans faire les oeuvres de la foi. 2 Beaucoup d'entre eux ont fait pénitence et leur demeure fut fixée dans la tour. 3 D'autres vivant définitivement avec les gentils et entraînés par la vaine considération où ceux-ci les tenaient, se sont éloignés de Dieu et ont fait les oeuvres des gentils: ceux-là ont donc été comptés au nombre des gentils. 4 D'autres parmi eux furent dans l'incertitude, parce qu'ils n'espéraient plus le salut à cause des actions qu'ils avaient commises. D'autres furent dans l'incertitude et ont jeté la discorde entre eux. Pour ces gens et pour ceux qui furent dans l'incertitude à cause de leurs actes, il y a encore possibilité de pénitence. Mais leur pénitence doit être rapide pour que leur demeure soit fixée à l'intérieur de la tour. Pour ceux qui ne se repentent pas, mais qui s'obstinent dans les plaisirs, la mort est proche.


10

" 1 Ceux qui ont remis des rameaux verts, mais avec le bout desséché et fendillé, ce sont ceux qui furent toujours bons, fidèles et glorieux auprès du Seigneur, mais qui ont péché quelque peu par légère concupiscence et légères rancunes. Et après avoir entendu mes paroles, la plus grande partie se sont repentis rapidement et leur demeure fut fixée dans la tour. 2 Certains d'entre eux ont hésité; certains, par leurs hésitations, ont aggravé la discorde. Ces gens ont encore l'espoir de la pénitence. car ils ont toujours été bons; il serait difficile que l'un d'eux meure. 3 Ceux qui ont remis leurs rameaux desséchés avec un rien de vert ce sont ceux qui n'ont eu que la foi et qui ont fait les oeuvres de l'iniquité. Ils ne se sont pourtant jamais éloignés de Dieu, ils ont porté le nom avec joie et reçu avec joie chez eux les serviteurs de Dieu. A l'annonce de cette pénitence, ils se sont repentis sans hésiter et ils pratiquent toute la vertu de justice (Ac 10,15 He 11,33). 4 Certains d'entre eux souffrent même et endurent avec joie, ayant conscience des actes qu'ils ont commis. De tous ceux-là, la demeure sera dans la tour. "


11

1 Après avoir achevé l'explication de tous les rameaux, il me dit: " Retire-toi, et dis à tous de faire pénitence et ils vivront pour Dieu. En effet, le Seigneur a eu pitié et m'a envoyé pour offrir à tous la pénitence (2P 3,9), encore que certains n'en soient pas dignes, vu leurs oeuvres. Mais le Seigneur est patient et il veut que soit sauvé l'appel qui vient de son Fils. " 2 Je lui dis: " Seigneur, j'espère qu'après avoir entendu cela, tous feront pénitence; je suis persuadé que chacun, ayant conscience de ses actes et craignant Dieu, fera pénitence. " 3 Il me dit en réponse: " Tous ceux, dit-il, qui, du fond de leur coeur se repentiront et se purifieront des vices signalés antérieurement et n'ajouteront plus rien à leurs péchés, ceux-là recevront du Seigneur guérison de leurs péchés antérieurs, si du moins ils n'ont aucune hésitation au sujet de ses commandements, et ils vivront pour Dieu. Mais tous ceux qui ajoutent à leurs péchés et marchent dans les passions de ce monde, se condamneront à la mort. 4 Toi, marche selon mes préceptes et tu vivras, et quiconque marchera dans leur voie et les pratiquera bien, vivra pour Dieu. " 5 Après m'avoir montré et exposé tout cela, il me dit: " Le reste, je te l'expliquerai dans quelques jours. "