Justin Martyr

LE MARTYR DE JUSTIN

Titre 5
Titre 5

SOMMAIRE

LIVRE AUDIO

CHAPITRE

Le martyre des saints martyrs Justin, Chariton, Charites, Pæon et Liberianus, qui ont souffert à Rome



Chapitre 1. Examen de Justin par le préfet


À l'époque des partisans anarchiques de l'idolâtrie, de mauvais décrets furent promulgués contre les pieux chrétiens de la ville et de la campagne, pour les forcer à offrir des libations aux vaines idoles ; et en conséquence, les saints hommes, ayant été appréhendés, furent amenés devant le préfet de Rome, Rusticus de nom. Et lorsqu'ils furent amenés devant son tribunal, il dit à Justin : "Obéis aux dieux tout de suite, et soumets-toi aux rois. Justin dit : "Obéir aux commandements de notre Sauveur Jésus-Christ n'est digne ni de blâme ni de condamnation. Rusticus, le préfet, a dit : "Quel genre de doctrines professez-vous ? Justin répondit : "Je me suis efforcé d'apprendre toutes les doctrines ; mais j'ai enfin acquiescé aux vraies doctrines, celles des chrétiens, même si elles ne plaisent pas à ceux qui ont de fausses opinions. Rusticus, le préfet, a dit : "Est-ce là les doctrines qui te plaisent, misérable homme ? Justin répondit : Oui, puisque j'y adhère avec de justes dogmes. Rusticus le préfet a dit : "Quel est ce dogme ? Justin répondit : Selon lequel nous adorons le Dieu des chrétiens, que nous considérons comme un dès le début, créateur et façonneur de toute la création, visible et invisible ; et le Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, qui avait aussi été prêché d'avance par les prophètes comme étant sur le point d'être présent avec la race des hommes, le héraut du salut et le maître des bons disciples. Et moi, étant un homme, je pense que ce que je peux dire est insignifiant par rapport à Sa divinité sans limites, reconnaissant une certaine puissance prophétique, puisqu'elle a été prophétisée à propos de Celui dont je dis maintenant qu'Il est le Fils de Dieu. Car je sais que les prophètes d'autrefois ont prédit Son apparition parmi les hommes.



Chapitre 2. L'examen de Justin se poursuit


Rusticus, le préfet, a dit : "Où vous réunissez-vous ? Justin a dit : "Où chacun choisit et peut : car aimeriez-vous que nous nous réunissions tous au même endroit ? Non, car le Dieu des chrétiens n'est pas circonscrit par le lieu ; mais étant invisible, il remplit le ciel et la terre, et partout il est adoré et glorifié par les fidèles. Le préfet Rusticus a dit : "Dites-moi où vous vous réunissez, ou dans quel lieu rassemblez-vous vos fidèles ? Justin répondit : J'habite au-dessus d'un Martinus, aux Bains Timiotiniens ; et pendant tout ce temps (et je vis maintenant à Rome pour la deuxième fois) je n'ai pas connaissance d'une autre réunion que la sienne. Et si quelqu'un souhaitait venir me voir, je lui communiquais les doctrines de la vérité. Rusticus a dit : "N'es-tu donc pas chrétien ? Justin répondit : Oui, je suis chrétien.



Chapitre 3. L'examen de Chariton et des autres


Alors le préfet Rusticus dit à Chariton : "Dis-moi encore, Chariton, es-tu aussi chrétien ? Chariton répondit : Je suis chrétien par ordre de Dieu. Le préfet Rusticus demanda à la femme Charito, Que dis-tu, Charito ? Charito répondit, je suis chrétien par la grâce de Dieu. Rusticus dit à Euelpistus : "Et toi, qu'est-ce que tu es ? Euelpiste, un serviteur de César, répondit : Je suis chrétien moi aussi, ayant été libéré par le Christ ; et par la grâce du Christ, je partage la même espérance. Rusticus, le préfet, dit à Hierax : "Et toi, es-tu chrétien ? Hierax répondit : Oui, je suis chrétien, car je vénère et j'adore le même Dieu. Rusticus le préfet dit : "Est-ce que Justin vous a fait devenir chrétiens ? Hierax répondit : J'étais chrétien, et je le serai encore. Et Pæon se leva et dit, moi aussi je suis chrétien. Rusticus le préfet a dit : "Qui vous a appris ? Pæon répondit : De nos parents, nous avons reçu cette bonne confession. Euelpistus dit : J'ai volontiers entendu les paroles de Justin. Mais mes parents m'ont aussi appris à être chrétien. Rusticus, le préfet, a dit : "Où sont tes parents ? Euelpistus répondit : En Cappadoce. Rusticus dit à Hierax : "Où sont tes parents ? Il répondit : Le Christ est notre vrai père, et la foi en lui est notre mère ; et mes parents terrestres sont morts ; et moi, quand j'ai été chassé d'Iconium en Phrygie, je suis venu ici. Rusticus, le préfet, dit à Liberianus : "Et toi, que dis-tu ? Es-tu chrétien et ne veux-tu pas adorer [les dieux] ? Liberianus répondit : "Moi aussi, je suis chrétien, car je vénère et j'adore le seul vrai Dieu.



Chapitre 4. Rusticus menace les chrétiens de mort


Le préfet dit à Justin : "Écoute, toi qui es appelé savant, et qui crois connaître les vraies doctrines ; si tu es fouetté et décapité, crois-tu que tu monteras au ciel ? Justin dit : "J'espère que, si je supporte ces choses, j'aurai ses dons. Car je sais que, pour tous ceux qui ont ainsi vécu, la faveur divine demeure jusqu'à l'achèvement du monde entier. Rusticus, le préfet, a dit : "Penses-tu donc que tu monteras au ciel pour recevoir une récompense ? Justin répondit : "Je ne le suppose pas, mais je le sais et j'en suis pleinement persuadé. Rusticus le préfet a dit : "Venons-en donc maintenant à l'affaire en cours, et qui presse. Après nous être réunis, offrons le sacrifice d'un commun accord aux dieux. Justin a dit : "Aucune personne sensée ne tombe de la piété à l'impiété. Rusticus, le préfet, a dit : "Si vous n'obéissez pas, vous serez impitoyablement punis. Justin a dit : "Par la prière, nous pouvons être sauvés à cause de notre Seigneur Jésus-Christ, même lorsque nous avons été punis, parce que cela deviendra pour nous le salut et la confiance au siège de jugement plus craintif et universel de notre Seigneur et Sauveur. C'est ce qu'ont dit également les autres martyrs : Faites ce que vous voulez, car nous sommes chrétiens, et ne sacrifions pas aux idoles.



Chapitre 5. La sentence prononcée et exécutée


Le préfet Rusticus prononça la sentence suivante : "Que ceux qui ont refusé de sacrifier aux dieux et de se soumettre au commandement de l'empereur soient fouettés et emmenés pour subir la peine de décapitation, selon les lois. Les saints martyrs ayant glorifié Dieu, et s'étant rendus au lieu habituel, furent décapités, et perfectionnèrent leur témoignage dans la confession du Sauveur. Et quelques-uns des fidèles ayant secrètement enlevé leurs corps, les déposèrent dans un lieu convenable, la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ ayant opéré avec eux, à qui soit la gloire aux siècles des siècles. Amen.